AFP

Lucas Pouille remporte son 1er titre en battant Dominic Thiem en finale (7-6, 6-2)

Comme un grand, Pouille ouvre son compteur

Le 25/09/2016 à 17:16Mis à jour Le 25/09/2016 à 18:07

ATP METZ - Lucas Pouille a ouvert son palmarès en remportant l'Open de Moselle, dimanche. Le Français s'est imposé en finale face à l'Autrichien Dominic Thiem (7-6, 6-2), tête de série numéro 1 et 10e mondial. Pouille confirme son ascension fulgurante cette saison.

Lucas Pouille n'en finit plus de grandir. Depuis qu'il a commencé à s'envoler au printemps, le Français gravit les marches les unes après les autres avec une sérénité déconcertante. Dimanche, il a décroché le premier titre de sa jeune carrière en remportant l'Open de Moselle. Et il y a mis la manière. Après avoir battu David Goffin (14e mondial) samedi en demi-finale, il a croqué en finale Dominic Thiem (7-6, 6-2), tête de série numéro un à Metz et 10e au classement ATP.

Entre ces deux joueurs de la même génération, qui se connaissent, s'apprécient et commencent à frapper sérieusement à la porte du top niveau, Thiem avait pris une longueur d'avance en intégrant le Top 10 voilà plusieurs mois et en alignant les titres, sur terre battue mais aussi sur herbe. Mais dimanche, Lucas Pouille a prouvé qu'il était désormais de cette trempe-là, lui aussi. Dans cette finale, le Nordiste a produit un tennis de haut niveau, mais il a aussi su faire preuve d'une grande force mentale dans les moments charnières.

Thiem ne s'est jamais remis du tie-break

Car ce match aurait pu tourner bien différemment si Dominic Thiem avait accroché un premier set tendu et accroché. L'Autrichien a serré le jeu à 4-5 pour écarter trois balles de set sur son service. C'est ensuite lui qui a semblé en mesure de plier la manche lorsqu'il a mené 4-0 dans le tie-break. Mais Pouille a eu le grand mérite de ne pas lâcher. Il a recollé au score, point après point, profitant d'un zest de réussite et de plusieurs cadeaux de son adversaire, notamment une double faute à 5-5. Derrière, le Français ne s'est pas fait prier, concrétisant sur une grosse première.

Dominic Thiem n'allait jamais se remettre de cette grande frustration. Le ressort s'est cassé dans la seconde manche chez l'Autrichien, qui a concédé un break, puis deux, pendant que Lucas Pouille déroulait tranquillement sur son service, qu'il n'aura donc pas cédé une seule fois ce dimanche. Témoignage de sa sérénité, c'est sur un ace que l'élève d'Emmanuel Planque a bouclé cette finale pour s'offrir à 22 ans son tout premier trophée. Lundi, il sera 16e au classement mondial. Décidément, Metz reste une terre française. C'est la 7e fois sur les huit dernières années que le titre revient à un Tricolore. Avec un Top 20 et un top 10 épinglés, personne ne pourra en tout cas reprocher à Lucas Pouille d'avoir décroché une victoire au rabais. Pour une première, il y a pire.

0
0