Paire n'a pas tenu le rythme

L'un est en pleine ascension, l'autre en plein doute. S'il était mieux classé que son adversaire du jour, Benoît Paire savait sûrement que la tâche serait ardue avant d'entrer sur le court samedi face à Lorenzo Musetti. Tout nouveau membre du Top 100 après sa demi-finale à Acapulco, l'Italien de 19 ans montre à chaque sortie qu'il a le potentiel pour faire des merveilles sur le circuit. Son niveau moyen du moment est bien supérieur à celui de son aîné français et il s'est donc logiquement imposé (6-3, 6-3) en tout juste une heure de jeu au 2e tour du Masters 1000 de Miami. Il s'agit déjà de la 8e défaite en 9 matches en 2021 pour l'Avignonnais qui n'y arrive décidément pas depuis la reprise du circuit l'été dernier.
ATP Miami
Hurkacz : "J'espère pouvoir inspirer les jeunes en Pologne comme quand Iga a gagné Roland"
04/04/2021 À 22:29
On ne pourra pas, cette fois, reprocher à Paire de ne pas avoir essayé. C'est même lui qui a fait le premier break du match, d'entrée, pour se lancer de la meilleure des manières. Mais à l'image de ce qu'il produit depuis plusieurs mois sur les courts, il n'a pas réussi à tenir sur la durée son intensité et son implication des échanges initiaux. En pleine confiance, Musetti n'a paniqué à aucun moment, rattrapant son retard dans la foulée avant de se détacher dans le 8e jeu, bien aidé par son adversaire, auteur notamment de deux doubles fautes consécutives.

Un départ foudroyant puis Humbert a bien géré : le résumé de sa victoire

Une fois le premier set en poche, l'Italien n'a pas lâché la barre. Il a déjoué les pièges du vent en frappant des premières-secondes au service pour se protéger, et il ne s'est pas fait prier pour sanctionner les montées approximatives du Français par des passings précis. De moins en moins vif dans ses déplacements, Paire a progressivement abdiqué, sans éclats de voix ni esclandres. Il faut espérer que quelques jours de repos et le retour en Europe sur terre battue lui permettront de se remettre la tête à l'endroit, lui qui reste sur 5 revers d'affilée et quatre éliminations d'entrée ces dernières semaines. Quant à Musetti, toujours aussi avide de faire ses preuves, un nouveau défi face à Marin Cilic l'attend au 3e tour.

Humbert et Mannarino redonnent le sourire aux Bleus

Plus tard dans la journée, Ugo Humbert a redonné quelque peu le sourire au clan tricolore. Le Messin a validé son billet pour le 3e tour en maîtrisant Joao Sousa en deux manches (6-1, 6-4) et 1h13 de jeu. Il a su imposer son tennis et trouver du relâchement à la frappe face à un adversaire certes en perte totale de confiance : retombé à la 103e place mondiale, le Portugais n'a gagné qu'un match depuis le début de la saison... 2020.
Face à la précision des attaques du Français dans le premier set, Sousa a vite semblé impuissant. Très nerveux et frustré, il a cependant bien réagi dans le second. Il faut avouer que Humbert le lui a bien permis, en servant moins de premières balles, et c'est même le Portugais qui s'est procuré les premières occasions de break dans cette manche. Mais après les avoir bien sauvées, il a su faire l'effort... et profiter d'un nouveau cadeau de son adversaire sur un smash tout fait. Au prochain tour, il retrouvera Milos Raonic, pour une revanche de leur quart de finale à Paris-Bercy l'automne dernier.

Une 3e victoire en autant de duels : Mannarino a encore fait tourner en bourrique Kecmanovic

Enfin, Adrian Mannarino a confirmé qu'il était bel et bien la bête noire de Miomir Kecmanovic. Malgré le soutien de son nouveau coach de prestige David Nalbandian dans les tribunes, le jeune Serbe a concédé sa 3e défaite en autant de rencontres face au Français (6-3, 6-4). Pire, il a même perdu les 8 sets qu'il a disputés contre le gaucher tricolore. Parfait tactiquement avec sa maîtrise des angles et des trajectoires rasantes, sa régularité à l'échange, "Manna" a tissé sa toile et s'est même permis de remonter un break de retard dans le second set pour l'emporter en une heure et demie, et ce malgré 55 % de premières balles seulement. Il pourrait défier Diego Schwartzman au 3e tour.
ATP Miami
Hurkacz, machine à broyer des membres du Top 10
04/04/2021 À 20:47
ATP Miami
Malgré les éclairs de Sinner, Hurkacz est resté sur son nuage : le résume de la finale
04/04/2021 À 19:53