Lucas Pouille a touché ses limites du moment. Malheureusement pour lui, il n'a pas pu illustrer l'adage "jamais deux sans trois" jeudi en huitième de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Déjà passé près de la sortie au tour précédent contre Alexei Popyrin, le Nordiste a baissé pavillon face à Alejandro Davidovich Fokina qui l'a dominé en deux sets (6-2, 7-6) et 1h45 de jeu. Le jeune Espagnol, 58e joueur mondial, a montré qu'il avait toutes les qualités requises pour briller sur terre battue, même si sa nervosité a failli lui jouer des tours en fin de seconde manche. Il découvrira les quarts de finale en Masters 1000 face à Stefanos Tsitsipas, vainqueur dans le même temps de Cristian Garin (6-3, 6-4).
Au moment de faire le bilan de sa semaine, Lucas Pouille pourra être fier. Car même quand les sensations n'étaient pas franchement au rendez-vous, comme ce fut le cas ce jeudi, il a toujours trouvé un moyen de se battre sur le court. Alors qu'il était mené d'un set et d'un break (6-2, 3-1), il a ainsi trouvé les ressources pour rendre l'issue de ce huitième de finale bien plus incertaine que ce que le scénario annonçait. Sur le plan mental, il a donc franchi un cap important dans la quête de son meilleur niveau après plus d'un an de doutes liés à sa blessure au coude.
ATP Rome
Calme et efficace, Djokovic a étouffé Davidovich Fokina
13/05/2021 À 09:23

Pouille s'est bien battu mais ne verra pas les quarts : le résumé de son match

Malgré tout, Pouille s'est encore bien accroché

Tennistiquement en revanche, le Français a encore trop de "trous" dans son jeu, comme lors de cette phase terrible qui l'a vu perdre 5 jeux consécutifs et le premier set alors qu'il menait 2-1. Totalement lâché par son service et son coup droit (45 fautes directes en tout), il a semblé à la dérive et pas physiquement apte à tenir les longs échanges en fond de court. Mais il a su exploiter les premiers signes de fébrilité adverse pour rattraper un break de retard dans le deuxième set, et même obtenir deux balles d'égalisation à une manche partout à 6-5 en sa faveur.
Très percutant par séquences, Pouille a clairement fait douter son adversaire, mais il a été rattrapé par son physique. Le Français a ainsi pris un temps mort médical pour se faire masser au niveau des côtes et du dos, se plaignant de douleurs musculaires. Et dans le jeu décisif, il n'a pu rivaliser, un peu limité dans ses mouvements. Il n'y a donc plus de Français en lice sur le Rocher, mais pour la suite de sa saison, le Nordiste peut nourrir de beaux espoirs de progression. A condition bien sûr que cette petite blessure soit rapidement soignée.
ATP Madrid
Medvedev maîtrise ses nerfs et renverse Davidovich
05/05/2021 À 11:24
ATP Madrid
Un dernier set décousu et Herbert prend la porte
04/05/2021 À 12:13