Il aura vraisemblablement quelques regrets, malgré une belle bataille. Arthur Rinderknech n'est pas passé loin lundi d'une belle performance face à Fabio Fognini, 32e joueur mondial et spécialiste de la terre battue. Le Français s'est ainsi incliné face au vainqueur de l'édition 2019 en trois manches (7-5, 4-6, 6-3) et quasiment deux heures et demie (2h29 précisément) de jeu dans un 1er tour haletant, et ce alors qu'il avait notamment servi pour le premier set. Au 2e tour, son bourreau italien retrouvera le champion sortant Stefanos Tsitsipas pour une autre affiche qui promet.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Il a beau posséder deux armes fondamentales sur les surfaces rapides - le service et le coup droit -, Arthur Rinderknech le rappelle souvent : il a été élevé sur terre battue (avant son exil américain). Et ce lundi, il a montré qu'il y était à l'aise, au point de menacer grandement un Fabio Fognini qui s'illustre sur ocre depuis plus d'une décennie. Malheureusement pour lui, il lui aura manqué un brin de continuité pour venir à bout de l'Italien.
ATP Stuttgart
Bonzi frustre Rinderknech et prend le quart
08/06/2022 À 10:29

Rinderknech a raté le coche dans le 1er set

A deux reprises, il a ainsi compté un break d'avance dans le premier set (1-2, puis 4-5), servant même pour virer en tête. Mais à chaque fois, Fognini a immédiatement refait son retard, serrant certes le jeu, mais profitant également des erreurs du Français. Car si l'Italien est connu pour son inconstance (9 coups gagnants pour... 20 fautes directes dans ce premier acte), Rinderknech a manqué de solidité dans les moments clés, autant dans ce premier set que dans le dernier où juste après avoir débreaké, il a galvaudé son engagement pour laisser s'échapper définitivement son adversaire (7-5, 4-6, 4-2).
Mais tout n'est pas à jeter, loin s'en faut. Ces regrets ne sauraient faire oublier la capacité de réaction de Rinderknech : dans la deuxième manche, il a ainsi pris le service adverse d'entrée (alors qu'il était mené 40/0) puis a conservé son avantage, sauvant les 7 opportunités de son rival à la relance. Il lui aura certainement manqué un pourcentage de premières balles plus élevé pour faire basculer la balance en sa faveur.
ATP Stuttgart
Mené, Rinderknech sort Humbert en trois sets
07/06/2022 À 17:37
ATP Belgrade
Rublev assure et rejoint Djoko en finale
23/04/2022 À 15:45