Après l'élimination de Novak Djokovic mardi, une nouvelle surprise est venue s'inviter dans le Masters 1000 de Monte Carlo 2022. Récent vainqueur à Miami et présenté comme l'épouvantail à venir de cette saison sur terre battue, Carlos Alcaraz s'est fait sortir dès son entrée en lice dans le tournoi monégasque par Sebastian Korda (7-6 (2), 6-7 (5), 6-3). Pour sa première participation dans ce Master, la tête de série numéro 8 a manqué de consistance pour assumer son étiquette de favori à seulement 18 ans. Au prochain tour, Korda affrontera le vainqueur du duel entre Marin Cilic et Taylor Fritz.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
ATP Montreal
Smashs, volées, Alcaraz au sol : l'échange spectaculaire entre Paul et Alcaraz à Montréal
10/08/2022 À 17:05
Le 17 avril 2005, Rafael Nadal gagnait le tout premier Masters 1000 de sa carrière à Monte Carlo en finale contre Guillermo Coria. Fraîchement majeur, le Majorquin initiait alors une incroyable période de domination sur terre battue. Dix-sept années plus tard, le scénario pour Carlos Alcaraz est différent. Certes, le natif d'El Palmar a également remporté son premier Masters 1000 à 18 ans, mais c'était à Miami. Deux semaines après son sacre en Floride, Alcaraz l'a compris : il n'égalera pas la performance de Nadal en Principauté.

Alcaraz vainqueur d'un Grand Chelem dès cette année ? "Ca ne dépendra pas que de lui"

La raison ? D'abord, son adversaire : Sebastian Korda, également jeune et pétri de talent. Pendant 3h01, la bagarre a fait rage entre les deux tennismen, mais c'est finalement l'Américain qui a eu le dernier mot. Plus solide au service et globalement plus conquérant avec deux fois plus de coups gagnants (14 contre 7), Korda a breaké en premier à 3-2 sur sa première opportunité pendant que Alcaraz a multiplié les balles de break en peinant à conclure. Revenu dans la partie puis servant pour le gain de la manche à 5-4 et 6-5, Alcaraz a calé sur son service. Décousue, la première manche a finalement basculé en faveur de Korda avec un jeu décisif remporté 7-2 (7-6).

Alcaraz encore gêné par le vent

Branché sur courant alternatif, Alcaraz a retrouvé du jus en début de deuxième manche pour mener rapidement 3-0. Mais avec des conditions très venteuses, les deux joueurs sont entrés dans un chassé-croisé où remporter son jeu de service devenait un parcours du combattant. À ce jeu-là, Korda s'est encore une fois mieux débrouillé pour recoller à 3-2, puis à 4-4. Revenu dans les pattes d'Alcaraz, le Floridien a poussé le onzième joueur mondial à un nouveau jeu décisif après 2h08 de jeu. Dans ce nouveau bras de fer, Alcaraz a mené tout au long du tie-break, s'est encore fait rejoindre à 4-4 mais sa force mentale lui a permis d'arracher le deuxième set et de relancer le suspense (7-6).

"S'il joue toutes les semaines, Djokovic sera prêt pour son but : Roland-Garros"

Après le break d'Alcaraz dès le démarrage de la troisième manche, le court Rainier III a sans doute pensé que le vent avait définitivement tourné et que la machine espagnole était lancée à plein régime vers la victoire. Mais encore une fois, Alcaraz a manqué de régularité face à un adversaire très solide au filet. Débreaké à 2-2 puis distancé avec un break concédé à 4-3 pour Korda servir à suivre, l'Espagnol s'est fait piéger par un adversaire plus tueur que lui (6-3).
Est-ce lié à son manque d'expérience sur le circuit et plus spécialement sur terre battue ? Peut-être. Toujours est-il que le vainqueur du tournoi de Rio avait laissé penser que son niveau sur terre était redoutable au point de devenir le favori numéro un à Monte Carlo. Pour voir Alcaraz triompher sur le Rocher, il faudra attendre au moins un an.

Hénin "pas inquiète" pour Djokovic après sa défaite d'entrée à Monte-Carlo

ATP Umag
Sinner frustre Alcaraz et triomphe en Croatie
31/07/2022 À 18:07
ATP Umag
Alcaraz continue sa folle saison et défiera Sinner en finale
30/07/2022 À 18:46