C'est une bonne victoire pour débuter l'année sur le circuit ATP. Eliminé au dernier tour des qualifications de l'Open d'Austalie, Grégoire Barrère n'avait pas vraiment réussi à rebondir en Challengers à Quimper : en deux semaines, il n'avait réussi à glaner qu'un succès face à son compatriote Hugo Gaston (pour 2 défaites donc). A Montpellier, il est reparti du bon pied mercredi en s'offrant un joli succès face au Géorgien Nikoloz Basilashvili, ancien membre du Top 20 et 40e à l'ATP en ce moment, en deux manches (6-4, 6-4) et 1h16 de jeu au 1er tour. Un peu de baume au coeur pour le tennis tricolore qui a vu Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille et Gilles Simon se faire sortir ces deux derniers jours.
Pour construire sa victoire, Barrère a notamment très bien exploité la seconde balle adverse, Basilashvili ne gagnant que 35 % des points derrière. En tout, les Français s'est emparé à 4 reprises du service adverse en 11 opportunités, et il a notamment su remonter un break de retard dans le second set, alignant pas moins de 5 jeux (de 6-4, 1-4 à 6-4, 6-4) pour boucler l'affaire. Pour rallier les quarts de finale, les choses devraient toutefois se compliquer puisque le Français sera opposé à Roberto Bautista Agut, tête de série numéro 1 du tournoi. Mais Barrère aura l'avantage d'avoir pris ses marques dans l'Hérault, lui qui sort des qualifications, alors qu'il s'agira de l'entrée en lice de l'Espagnol.
ATP Montpellier
Goffin met fin à sa longue disette
28/02/2021 À 16:24

3 balles de match sauvées : Humbert a eu les nerfs solides

En quarts, Ugo Humbert y est déjà de son côté. Mais que ce fut dur pour le Messin qui a bien failli passer à la trappe face au qualifié et 160e joueur mondial Tallon Griekspoor. Il a fini par faire plier le Néerlandais en trois tie-breaks (6-7, 7-6, 7-6) et une empoignade de près de trois heures (2h50 de jeu exactement). Battu malgré des balles de match par Nick Kyrgios en Australie, le Français en a cette fois sauvé trois pour obtenir le droit de continuer sa semaine dans l'Hérault.
Pas très inspiré au service pour commencer (seulement 55 % de premières dans le manche initiale), Humbert a eu du mal à contrer les schémas de jeu adverses, et notamment cette première slicée qui l'a si souvent excentré. Une fois le premier set perdu au tie-break, le Français a vu son niveau encore baisser et a concédé son service bien vite dans le deuxième acte. Mais au moment de conclure à 5-3 en sa faveur, Griekspoor s'est un peu tendu, tandis que Humbert a écarté avec la manière trois balles d'élimination. Puis il a fait le débreak et remis les compteurs à zéro en gagnant le jeu décisif 7 points à 5.
La manche finale aurait pu tourner court quand Humbert a obtenu 3 balles de break à 2-1 pour lui, mais il n'a pas su les convertir. C'est donc dans un nouveau tie-break de tous les dangers que tout s'est joué. La hargne et le mental du Messin ont alors payé, de même qu'une meilleure qualité de relance, surtout côté revers. Pour rejoindre le dernier carré, le gaucher devra néanmoins hausser son niveau de jeu.
ATP Montpellier
Goffin et Bautista-Agut ont rendez-vous en finale
27/02/2021 À 17:07
ATP Montpellier
Dernière chance tricolore, Humbert n'a rien pu faire
26/02/2021 À 19:26