Toutes les chances françaises reposent désormais sur les épaules d'Ugo Humbert à Montpellier. Car jeudi soir, sur le court Patrice Dominguez, celui qui aurait pu le rejoindre pour un quart de finale 100 % tricolore a vécu un véritable cauchemar. Issu des qualifications et plutôt convaincant au 1er tour face à Nikoloz Basilashvili, Grégoire Barrère n'a ainsi pas vu le jour contre Roberto Bautista Agut qui ne lui a laissé que trois petits jeux (6-0, 6-3) en un peu plus d'une heure (1h06 exactement). Tête de série numéro 2 du tournoi, l'Espagnol pourrait être le fossoyeur définitif des Bleus dans le tournoi héraultais, puisque c'est bien lui qui défiera Humbert vendredi pour une place dans le dernier carré.
Pour décrire le calvaire vécu par Barrère ce jeudi, un chiffre est plus efficace que mille développements. Huit. Le 113e mondial a perdu les huit premiers jeux de la partie, complètement neutralisé en fond de court par la régularité adverse. En bon métronome à l'échange, Bautista Agut a systématiquement poussé à la faute son adversaire, notamment dans la diagonale coup droit où les erreurs du Français se sont rapidement multipliées dans des proportions alarmantes.
ATP Monte-Carlo
Andrey Rublev vient à bout de Roberto Bautista
15/04/2021 À 09:35

Barrère trahi par son coup droit

La "bulle" encaissée dans le premier acte trouve également de nombreuses explications sur le plan statistique. Barrère n'a ainsi remporté qu'un petit point sur 11 sur sa seconde balle de service dans ce set inaugural (soit un pourcentage famélique de 9 %), alors que son adversaire était, lui, parfait sur ses premières (9/9, 100 % de points gagnés derrière). Complètement à l'envers, il a néanmoins profité d'une petite baisse de régime de l'Espagnol pour rattraper son break de retard d'entrée de seconde manche et même prendre brièvement la tête au score (6-0, 2-3).
En jouant quelques coups droits bombés dans la diagonale pour sortir Bautista Agut de sa zone de confort à hauteur de hanche, Barrère a semblé trouver une solution tactique. Mais ce fut de courte durée, tant son coup droit l'a encore trahi par la suite. Résultat ? Le Français a perdu les quatre derniers jeux du match sans réellement combattre. Une prestation à oublier pour repartir rapidement du bon pied.
ATP Miami
Hurkacz, machine à broyer des membres du Top 10
04/04/2021 À 20:47
ATP Miami
"Pas humain" pour Bublik, Sinner a déjà la tête d’un vainqueur
01/04/2021 À 22:41