Rien ne pouvait l’arrêter. À 31 ans, Pablo Carreño Busta a remporté le premier Masters 1000 de sa carrière au Canada en dominant le Polonais Hubert Hurkacz en finale (3-6, 6-3, 6-3). L’Espagnol a été malmené dans le premier set par un Hurkacz impérial au service, mais il a profité d’une baisse de régime de son adversaire pour dérouler dans les deux manches suivantes. Médaillé de bronze des derniers Jeux olympiques de Tokyo après avoir dominé Novak Djokovic en petite finale, l’Espagnol a encore étoffé son palmarès avec ce septième sacre en carrière, certainement le plus important.

La persévérance de Carreño Busta, un podium moins glorieux pour Monfils

ATP Metz
Rinderknech impuissant face à Hurkacz, Wawrinka élimine Ymer
23/09/2022 À 15:56
Le Polonais était pourtant le grand favori de cette finale. Meilleur que son adversaire sur cette surface rapide, il avait déjà l’expérience d’une finale en Masters 1000 après son sacre en 2021 à Miami face à l’Italien Jannik Sinner. Surtout, le Polonais était invaincu en finale sur le circuit ATP avec cinq titres en cinq finales. Mais Hubert Hurkacz a connu une semaine compliquée, il a été poussé au troisième set à chacun de ses matches. Samedi encore, face à Casper Ruud, il a été à contre-temps tout au long du premier set avant de se refaire une santé dans les manches suivantes.

Hurkacz a perdu son service

Mais à l’inverse de sa demi-finale contre Ruud, le Polonais a tout de suite imposé son rythme à l'Espagnol dès son premier jeu de service. Dominateur, il a surtout bousculé son adversaire du jour avec de nombreux retours gagnants. En face, Pablo Carreño Busta a semblé gêné tactiquement et il a tardé à trouver des failles dans le jeu du Polonais. Pourtant, à la fin du premier set (6-3, Hurkacz), l’Espagnol a commencé à lâcher et réussir ses coups et c'est à ce moment précis que le public a senti que la finale n’était pas encore gagnée pour le numéro 10 mondial.
Malgré la perte du premier set, l’Espagnol a parfaitement réagi et il a profité d’une baisse de régime du Polonais pour breaker d’entrée son adversaire. Et au fur et à mesure que la deuxième manche avançait, Pablo Carreño Busta a considérablement haussé son niveau dans les échanges. Impérial en attaque, indéboulonnable en défense, rien n’a semblé pouvoir déstabiliser l’Espagnol dans cette seconde manche aisément remportée (6-3). Frustré, le Polonais a commencé à montrer quelques signes de mécontentement qui l’ont fait sortir de son match.

Hurkacz en a jeté sa raquette de rage : le point phénoménal de Carreño Busta

Dans la troisième manche, Pablo Carreño Busta a écœuré son adversaire avec 80% de points gagnés derrière la seconde balle du Polonais. Ce dernier, agacé de voir ce match lui échapper, a cherché de nombreuses fois son coach du regard, mais il n’a rien pu faire face à un Pablo Carreño Busta qui a semblé jouer le meilleur tennis de sa saison. Après avoir rapidement breaké le Polonais dans cette troisième manche, l’Espagnol a tranquillement déroulé pour remporter le premier Masters 1000 de sa carrière (3-6, 6-3, 6-3). Deux semaines avant un US Open qui lui a réussi si bien par le passé (demi-finaliste en 2017 et en 2020), l’Espagnol pourrait encore étoffer son palmarès avec un premier titre du Grand Chelem.
ATP Metz
Hurkacz trop fort pour Thiem
22/09/2022 À 16:55
US Open
Dimitrov et Cilic en balade, Alcaraz s'en sort sur un abandon de Baez
30/08/2022 À 17:04