C'était un match à la Gaël Monfils, tout simplement. Le Français est venu à bout de son compatriote et ami Adrian Mannarino après un décousu, mais très plaisant, match conclu au meilleur des trois sets, mercredi, au 2e tour du Rolex Paris Masters, à Bercy (2-6, 7-6, 6-2). Touché à la jambe droite au tout début de la rencontre, Monfils a inquiété tout Bercy pendant un set, avant de finalement entrer dans son match et renverser son opposant.
Au prochain tour, il affrontera le n°1 mondial Novak Djokovic dans un match qui promet déjà. Les deux hommes vont se défier pour la première fois depuis cet incroyable match de Dubai 2020 où Monfils avait eu trois balles de match en demi-finale. Il y aura deux Français en 8e de finale à Bercy : Monfils, donc, et Hugo Gaston.
Open d'Australie
"Je ne dirais même pas que j'apprends, j'encaisse"
25/01/2022 À 15:54

Monfils est inquiet : "Je veux être à 100% contre Djoko, déjà qu'à 100% je ne le bats pas..."

Monfils, une blessure qui a inquiété Bercy

Comme souvent avec le Parisien, il y a eu plusieurs vies dans ce match. Évacuons le premier set : il a été très inquiétant pour tout le monde. Pour Monfils surtout. L'ancien demi-finaliste du tournoi a senti un "coup d'électricité", ce sont ses propos donnés à Eurosport, à la jambe droite après un mauvais appui en allant chercher une balle à l'autre bout du court lors du deuxième de jeu. Et pour le public de Bercy, qui a failli subir un deuxième abandon en l'espace d'une heure après le retrait de Stefanos Tsitsipas.
Strappé, bien momifié même, le Français a soigné son mal, est revenu sur le court en laissant le suspense quant à son continuité ou non dans ce match, avant de serrer les dents et attendre que ça aille mieux. Son niveau de jeu a été évidemment impacté par cet événement dont il se serait bien passé, principalement sa première balle dont la vitesse a considérablement baissé. Dans le jeu, malgré grimaces après son retour sur le court, il n'a jamais semblé faire face à quelque chose d'insurmontable. Ses déplacements latéraux et ses courses vers l'avant ont toujours été bonnes. En face, Adrian Mannarino a joué son tennis avec un fil directeur, sans surjouer et en s'appuyant sur son coup droit long de ligne. Il a logiquement pris le premier acte.

Gaël Monfils lors du Rolex Paris Masters 2021

Crédit: Getty Images

Le jeu décisif du 2e set a tout changé

Tout a changé dans le deuxième set. Après avoir proposé un tennis très décousu, Monfils a peu à peu retrouvé un niveau conforme à ce qu'il a proposé ces dernières semaines, malgré son agressivité extrême. Surtout, le retour de sa première balle lui a permis de gagner des points gratuitement et faire la course en tête. Comme souvent, le niveau des deux joueurs présents sur le court s'est croisé. Pendant que Monfils a fait une énorme montée en régime, Adrian Mannarino a petit à petit baissé en régime. Pas de manière spectaculaire. Il a d'ailleurs concédé le premier break de la deuxième manche à 2-3. Avant de le reprendre et aller au jeu décisif.
C'est dans ce jeu décisif que le sort du match a eu lieu. Très serré jusqu'à 5-4 Monfils, ce tie-break a basculé sur une faute en coup droit de Mannarino. Cette faute a coûté le match à l'élégant gaucher et libéré Monfils psychologiquement. Il a d'ailleurs reconnu au micro d'Eurosport qu'il a commencé à croire en ses chances lors de ce tie-break où son jeu a repris vie. Le dernier acte, malgré un debreak à 4-1 et quelques absences, a été une formalité pour le joueur de 35 ans. Problème, malgré cette victoire, Monfils va devoir s'occuper de sa jambe blessée. Il l'a expliqué à Eurosport : sa priorité va être de passer des examens pour savoir de quel mal il souffre exactement et si celui-ci va le laisser en capacité de jouer dans quelques heures. Le compte à rebours a commencé.

Une glissade, suivie d'un coup de patte : Monfils a régalé Bercy avec ce point venu d'ailleurs

Open d'Australie
Le rêve est passé
25/01/2022 À 13:44
Open d'Australie
Monfils en veut plus : "Un bel accomplissement, mais ce n'est pas encore fini"
24/01/2022 À 14:49