AFP

ATP Pékin : Rafael Nadal battu par Martin Klizan (6-7, 6-4, 6-3) en quarts de finale

Pour son retour, Nadal n'ira pas plus loin que les quarts

Le 03/10/2014 à 16:24Mis à jour Le 03/10/2014 à 18:02

Sensation à Pékin : Rafael Nadal s'est incliné en quart de finale du tournoi ATP face au Slovaque Martin Klizan en trois sets, vendredi (6-7, 6-4, 6-3). C'était le tournoi de rentrée de l'Espagnol, absent depuis son élimination à Wimbledon fin juin.

Même s'il n'était pas à 100%, battre Rafael Nadal reste un énorme exploit pour n'importe quel joueur, qui plus quand il est 56e mondial. Après plus de deux heures de jeu, Martin Klizan est venu à bout de l’Espagnol, numéro 2 mondial, 6-7 (8/6), 6-4, 6-3.  Le Slovaque, issu des qualifications à Pékin affrontera Tomáš Berdych en demi-finale, samedi. Une victoire méritée pour Klizan, qui, même mené un set et un break, n'a rien lâché dans ce duel de gauchers.

Sous un toit fermé, les deux joueurs ont disputé une partie très intense où les raids du fond de court se sont succédés. Martin Klizan a très rapidement mis en difficulté Nadal, notamment grâce à son coup droit. Il aurait même pu boucler ce match en deux sets. Mais face à un joueur du calibre de l’Espagnol, le plus dur est souvent de conclure. A l'heure de servir pour le set à 5-4 dans la première manche, Klizan a joué petit bras et a laissé revenir "Rafa", lequel allait finir par chaparder ce set au jeu décisif à sa... cinquième balle de set !

Nadal a eu break dans le deuxième puis dans le troisième set

Loin d’être abattu, Martin Klizan est reparti sur le court en s’efforçant de suivre son plan tactique : pilonner le revers de Rafael Nadal pour le pousser à la faute. Même mené 1 set 0 et avec un break à rattraper, le Slovaque est resté dans son match. A 4-2 contre lui, il a enchainé quatre jeux de rang et deux breaks pour conclure la manche. Sur la balle de set, Rafael Nadal a été pénalisé et contraint de joueur directement une deuxième balle par l’arbitre pour un énième gain de temps.

Le niveau, déjà très élevé, est encore monté d'un cran dans la troisième manche. Les deux joueurs se sont rendus coup pour coup. Jusqu’à ce que Nadal breake à 3-2 et n’arrive plus à aligner un jeu. L’Espagnol a même concédé 11 points de suite ! Une défaillance physique qui peut s’expliquer par un manque de compétition de trois mois. Rarement dans sa carrière il se sera effondré de la sorte. A l'image de la rencontre, Martin Klizan a conclu la rencontre sur un point spectaculaire.

Plus tôt dans la journée, Tomáš Berdych n’avait fait qu’une bouchée de John Isner (6-1,6-4).  Le Tchèque, en ballottage avec Andy Murray dans la lutte pour la 8e place mondiale dans le prochain classement ATP, sait qu’il va devoir réaliser une belle fin de saison pour sécuriser sa place au Masters. Dans cette perspective, affronter Klizan doit peut-être le réjouir davantage que de croiser Nadal. Mais attention, le Slovaque vient de montrer qu'il valait mieux se méfier de lui...

Martin Klizan - ATP Pekin 2014

Martin Klizan - ATP Pekin 2014AFP

0
0