Getty Images

Thiem, Schwartzman, Fognini : les terriens ont rendez-vous à Rio

Thiem, Schwartzman, Fognini : les terriens ont rendez-vous à Rio

Le 18/02/2019 à 00:06Mis à jour Le 18/02/2019 à 00:48

RIO OPEN - Au Brésil, les spécialistes de la terre battue viennent lancer leur saison 2019. Dominic Thiem espère y conquérir un nouveau titre, après avoir abandonné sa couronne à Diego Schwartzman l'an dernier. Fabio Fognini, 16e mondial, sera l'autre tête d'affiche à suivre.

Rio Open

ATP 500
Pays : Brésil
Dates : 18-24 février
Surface : Terre battue
Dotation : 1 786 690 dollars
Tenant du titre : Diego Schwartzman

Le tournoi de Rio est une jeune compétition. Organisé seulement depuis cinq ans, il constitue le premier ATP 500 sur terre battue de la saison et la première épreuve tennistique de cette importance de l'histoire du Brésil. Crédibilisé par la venue de Rafael Nadal, le roi de l'ocre, pour l'édition inaugurale en 2014, l'Open de Rio a attiré au fil des ans plusieurs joueurs de renom, et pas seulement des Sud-américains et des Espagnols. Sur la lancée de sa finale à l'Open d'Australie l'an dernier, le Croate Marin Cilic a évolué sur le court central brésilien de 6200 places où il a d'ailleurs été battu par Gaël Monfils. Un autre Français, Jo-Wilfried Tsonga, y a aussi fait un petit tour en 2016.

Les forces en présence

Sans surprise, Rio fait la part belle aux spécialistes de la terre battue qui poursuivent pour la plupart leur tournée sud-américaine de février sur la surface. Un membre du top 10 sera en lice au Brésil en la personne de l'Autrichien Dominic Thiem, tête de série numéro 1 du tournoi. Une autre référence sur ocre, Fabio Fognini, 16e joueur mondial, est également en lice. L'Italien tentera de faire oublier un début de saison sans relief marqué par une défaite au troisième tour de l'Open d'Australie et surtout son élimination d'entrée à Cordoba en Argentine sur terre.

Les finalistes à Buenos Aires Marco Cecchinato et Diego Schwartzman tenteront de confirmer leur forme du moment au Brésil. L'enjeu sera important pour l'Argentin, tenant du titre, et qui devra donc défendre ses 500 points acquis l'an dernier. Le contingent espagnol est également bien fourni : le jeune Jaume Munar accompagnera notamment les plus expérimentés Pablo Andujar et Albert Ramos Vinolas. Le Portugais Joao Sousa, qui effectue sa rentrée sur ocre, et le Chilien Nicolas Jarry, qui tarde à confirmer les espoirs placés en lui, seront également à surveiller.

Fabio Fognini - 2018

Fabio Fognini - 2018Getty Images

Le tableau

Tête de série numéro 2 du tournoi, Fabio Fognini devra se méfier pour son entrée en lice : il affrontera le prometteur Canadien de 18 ans Félix Auger-Aliassime, qui a bénéficié d'une wild-card. Pour entamer la défense de son titre Diego Schwartzman aura, lui aussi, droit à un premier tour piégeux puisque l'Uruguayen Pablo Cuevas, déjà demi-finaliste à Cordoba en Argentine, lui fera face avec son élégant revers à une main.

Un sacré duel de terriens attend Joao Sousa d'entrée face à l'Argentin Guido Pella dans le haut du tableau. Dominic Thiem devrait, de son côté, avoir le temps de se chauffer : au premier tour, l'Autrichien affrontera le Serbe Laslo Djere qui n'a gagné qu'un seul match en 2019 au premier tour du tournoi de Pune en Inde contre le local Arjun Kadhe, alors 392e joueur mondial. Le Brésilien Thiago Seyboth Willd, vainqueur du dernier US Open juniors, invité par l'organisation, ou le Japonais Taro Daniel pourraient ensuite se dresser sur sa route.

Les quarts de finale théoriques :

Dominic Thiem (Aut/n°1) - Joao Sousa (Por/n°5)
Marco Cecchinato (Ita/n°3) - Nicolas Jarry (Chi/n°8)
Malek Jaziri (Tun/n°7) - Diego Schwartzman (Arg/n°4)
Fabio Fognini (Ita/n°2) - Dusan Lajovic (Ser/n°6)

Trois moments marquants

2014 : Un baptême royal grâce à Nadal. Pour sa première édition, Rio réalise un gros coup en attirant dans ses filets un énorme poisson : le plus grand joueur de tous les temps sur terre battue. Finaliste malheureux quelques semaines plus tôt à Melbourne, Rafael Nadal choisit de faire sa rentrée sur ocre, vraisemblablement pour ménager son dos fragilisé en Australie. Et le Majorquin offre des débuts de rêve au tournoi brésilien en allant chercher le titre, non sans avoir frôlé la sortie de route en demi-finale face à son compatriote Pablo Andujar finalement vaincu 12 points à 10 au tie-break du troisième set (2-6, 6-3, 7-6). Après avoir dominé Alexandr Dolgopolov en finale (6-3, 7-6), il reçoit le trophée en présence de Gustavo Kuerten, triple vainqueur à Roland-Garros.

2017 : Thiem dans les pas de Nadal. Pour sa deuxième participation au tournoi, l'Autrichien décroche la timbale, et avec la manière : en cinq matchs, il ne perd pas le moindre set, réduisant successivement au silence les deux Espagnols Albert Ramos Vinolas (6-1, 6-4) et Pablo Carreno Busta (7-5, 6-4) en demi-finale, puis en finale. Ce titre lance une saison exceptionnelle sur terre battue pour Dominic Thiem qui ne se heurte qu'à un os, et non des moindres : Rafael Nadal. Le Majorquin a le dernier mot en finale de Barcelone et de Madrid et en demi-finale à Roland-Garros. Mais l'Autrichien peut se targuer de lui avoir infligé sa seule défaite en 2017 sur ocre à Rome en quarts de finale.

2018 : Diego Schwartzman a du caractère et beaucoup de persévérance. L'Argentin a participé à toutes les éditions de l'Open de Rio et y a connu une progression constante. Eliminé en qualifications en 2014 et au premier tour en 2015, il a subi les deux années suivantes la loi de Dominic Thiem au deuxième tour, puis en quarts de finale. Mais en 2018, l'Autrichien ne se présente pas sur sa route et Schwartzman en profite pour conquérir le trophée sans perdre un set, balayant Fernando Verdasco (6-2, 6-3) en finale. Sacré au Brésil, un plaisir à déguster pour tout Argentin qui se respecte, il intègre ensuite le top 20 et embête sérieusement pendant deux sets Rafael Nadal en quarts de finale à Roland-Garros quelques mois plus tard.

Rafael Nadal Victoire Rio de Janeiro 2014

Rafael Nadal Victoire Rio de Janeiro 2014Panoramic

La stat à avoir en tête

0. Aucun joueur français ne participe au tournoi cette année, ni dans le tableau principal, ni en qualifications. Les tricolores ont préféré le dur indoor et les tournois dans l'Hexagone de Montpellier et de Marseille en ce mois de février.

Le joueur à suivre : Dominic Thiem

Disons-le franchement, Dominic Thiem a raté son début de saison. Battu d'entrée à Doha par Pierre-Hugues Herbert, l'Autrichien a rapidement quitté l'Australie après une défaite en cinq sets au deuxième tour du premier Grand Chelem de l'année face à l'Australian Alexei Popyrin. En quête de confiance et de sensations, il a donc décidé de reprendre la compétition en février sur sa surface favorite, la terre battue. S'il n'a pas réussi à conserver son titre à Buenos Aires, où il s'est incliné dans le dernier carré contre Diego Schwartman, au bout du jeu décisif de la troisième manche, Thiem semble retrouver ses marques rapidement sur ocre. A confirmer cette semaine.

Dominic Thiem im Halbfinale von Buenos Aires
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0