Getty Images

Cette fois, Mannarino est allé jusqu'au bout

Cette fois, Mannarino est allé jusqu'au bout
Par Eurosport

Le 16/06/2019 à 17:30Mis à jour Le 16/06/2019 à 19:10

ATP S'HERTOGENBOSCH - Un sacré soulagement. Après six échecs en finale, Adrian Mannarino a enfin décroché le 1er titre de sa carrière. Le gaucher tricolore a dompté l'Australien Jordan Thompson en deux sets dimanche en finale (7-6, 6-3). Il est le 32e joueur français dans l'ère Open à ouvrir son palmarès.

Une forme de libération. Adrian Mannarino avait perdu les six premières finales disputées dans sa carrière. Le syndrome Julien Benneteau, dix défaites en dix finales (un "record" dans l'ère Open), commençait à planer au-dessus du gaucher francilien. Dimanche, il a tordu le cou à cette petite malédiction en ouvrant son palmarès sur le circuit. Il en est tombé sur le gazon de s'Hertogenbosch après avoir battu en finale l'Australien Jordan Thompson (7-6, 6-3).

Samedi soir, quand il s'est couché, il n'était pourtant même pas en finale. Dimanche, il s'endormira paisiblement, avec un trophée dans les bras. Interrompu la veille à la toute fin de sa demi-finale contre Borna Coric, Mannarino a repris son combat à 3-2 en sa faveur dans le jeu décisif du 3e set. Quelques minutes plus tard, à sa 4e balle de match (il en avait manqué deux samedi), il s'offrait un succès de prestige face au jeune Croate. Mais le plus dur restait à faire.

s'Hertogenbosch, cette terre bleue

Jordan Thompson, tombeur de Richard Gasquet dimanche matin lui aussi, pouvait sembler un adversaire prenable. Sauf qu'Adrian Mannarino avait déjà buté sur la dernière marche face à des joueurs à sa portée. On pense notamment à ses deux finales perdues à Antalya, sur herbe déjà, contre Sugita et Dzumhur, ou encore la toute première, en 2015, contre Vesely. Mais cette fois, rien n'allait l'arrêter. Tout n'a pourtant pas été simple, à l'image d'une première manche où il a dû sauver deux balles de set sur son service à 6-5, puis deux de plus dans le jeu décisif, avant de conclure 9 points à 7.

Le match a ensuite fini de tourner en début de deuxième set, lorsque Mannarino a sauvé son engagement à 1-1 en sauvant deux balles de break, à l'issue d'un jeu interminable. Le plus dur était dès lors fait pour la patte gauche tricolore. Fragile côté coup droit, Thompson a commencé à donner beaucoup de points. Frustré, il a concédé l'unique break de la rencontre à 3-1. Calme jusqu'au bout, même au moment de conclure, Adrian Mannarino a terminé sur un jeu blanc.

Il est le 32e joueur français à remporter un titre depuis le début de l'ère Open. Pas étonnant, finalement, que cela se produise dans le tournoi néerlandais. D'abord parce que Mannarino aime le gazon, une surface sur laquelle son jeu fin s'est toujours bien exprimé. Ensuite parce que s'Hertogenbosch est vraiment LE tournoi accueillant pour les Bleus. Ils ont désormais remporté cinq des sept dernières éditions, Mannarino succédant au palmarès à Richard Gasquet, sans oublier les trois victoires de Nicolas Mahut.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0