Huit joueurs du Top 20 malgré une cascade de forfaits

Il ne réalisera donc pas un triplé inédit aux Pays-Bas. Double tenant du titre, Gaël Monfils a renoncé officiellement jeudi à défendre sa couronne. Si aucune raison n’a été avancée à ce retrait, le mal-être dévoilé après son élimination au 1er tour de l’Open d’Australie voici trois semaines pourrait bien l’expliquer. Et le Français n’est pas le seul à avoir fait faux bond au directeur du tournoi néerlandais, Richard Krajicek, ces derniers jours, loin de là. Matteo Berrettini (blessé aux abdominaux), Denis Shapovalov, Milos Raonic (cheville), Pablo Carreno Busta (abdominaux), Marin Cilic ou encore Jannik Sinner (dos) ont renoncé.
Mais le vrai coup dur pour Krajicek a incontestablement été le forfait de Rafael Nadal, qui était censé rejouer aux Pays-Bas pour la première fois depuis… 2009. Toujours touché au dos, l’Espagnol a suivi les conseils de son médecin. Bien que moins prestigieux qu’à l’origine, le plateau n’en reste pas moins riche puisque 4 membres du Top 10 seront sur la ligne de départ : Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev et Andrey Rublev. A ceux-ci il faut ajouter Roberto Bautista Agut, David Goffin, Félix Auger-Aliassime ou encore Stanislas Wawrinka, soit 8 des 20 meilleurs joueurs du monde. A noter qu’Andy Murray a bénéficié d’une wild-card. On a quand même vu pire comme tableau.
ATP Rotterdam
Un titre de plus : Hewett domine Reid pour s'imposer à Rotterdam
07/03/2021 À 20:30

Medvedev peut briser une hégémonie de près de 16 ans du "Big 4"

Conséquence directe du forfait de Nadal, c’est donc bien Medvedev qui sera la tête de série numéro 1 du tournoi. Un peu plus d’une semaine après sa finale perdue à l’Open d’Australie, le Russe est donc déjà sur le pont. Un retour rapide à double tranchant : sera-t-il déjà remis de la déception de ne pas avoir accroché son premier titre du Grand Chelem ? A l’en croire, deux jours auront probablement suffi pour qu’il tourne la page.
Et dans ce cas, en plus du niveau de jeu affiché à Melbourne, un autre facteur pourrait bien l’aider à aller loin dans le tournoi : en cas de finale à Rotterdam, il dépossédera Nadal de son rang de dauphin, puisqu’il n’accuse que 115 points de retard sur le Majorquin au classement. Il deviendrait ainsi le premier joueur hors "Big Four" (Federer, Nadal, Djokovic et Murray) à atteindre l’une des deux premières places mondiales depuis Lleyton Hewitt la semaine du 18 juillet 2005. Si les conditions indoor devraient lui convenir, Medvedev n’a toutefois jamais fait mieux qu’une demie en 2019 aux Pays-Bas, en trois participations.

Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points

Les Français en lice et le tableau

Malgré l’absence du numéro 1 tricolore, ils seront trois Bleus en lice, au premier rang desquels Ugo Humbert qui sort d'un quart de finale à Montpellier et débutera aux Pays-Bas face à son compatriote Jérémy Chardy, seul Français à s'être extirpé des qualifications. Egalement quart-de-finaliste mais à Singapour la semaine dernière, Adrian Mannarino défiera quant à lui Hubert Hurkacz au 1er tour.
Parmi les autres premiers tours notables, Daniil Medvedev devra se méfier de Dusan Lajovic qui avait atteint les huitièmes de finale à l'Open d'Australie. Félix Auger-Aliassime devra se montrer solide face à un Kei Nishikori encore sur le retour, l'opposition entre Alexander Zverev et le fantasque Alexander Bublik attirera aussi les regards, de même que le duel opposant Stan Wawrinka à Karen Khachanov.

Ugo Humbert à Montpellier en 2021

Crédit: Getty Images

Les quarts de finale théoriques :
Daniil Medvedev [RUS/N.1] - Félix Auger-Aliassime [CAN/N.7]
Alexander Zverev [ALL/N.3] - Roberto Bautista Agut [ESP/N.5]
David Goffin [BEL/N.6] - Andrey Rublev [RUS/N.4]
Stan Wawrinka [SUI/N.8] - Stefanos Tsitsipas [GRE/N.2]

Le retour du huis clos

Quelques jours après l’Open d’Australie, le tennis fait son grand retour sur les antennes d’Eurosport, mais l’ambiance sera bien différente. Aux Antipodes, malgré une jauge limitée, 130 374 spectateurs (dont 7426 pour la finale) ont animé la majeure partie du tournoi (9 jours sur 14 précisément). Mais cette parenthèse enchantée, possible grâce à une maîtrise totale de l’épidémie dans l’Etat de Victoria, s’est refermée avec le retour en Europe. A Rotterdam, c’est bien le huis clos qui redeviendra la règle cette semaine, coronavirus oblige. S’il avait pu tenir sa place, aucun public n’aurait donc pu voir Rafael Nadal en action de toute façon, de quoi atténuer certains regrets.

"23h30, l'heure de quitter le stade": quand le confinement rattrape les spectateurs à Melbourne

Une dotation réduite de moitié

Qui dit huis clos, dit fermeture de la billetterie. L’ATP 500 néerlandais est ainsi privé d’une grande partie de ses rentrées financières. Par conséquent, le "prize money" s’en trouve affecté substantiellement : de 2 013 855 euros en 2020, il passe à un peu moins d’un million d’euros (980 580 précisément) cette année, soit une baisse de plus de 51 %. Le gagnant se verra récompensé de 89 625 euros, un montant divisé par 4,5 par rapport à ce qu’a récolté Gaël Monfils l’an passé (406 480 euros), soit 78 % de diminution en un an. La différence est moindre pour les éliminés du 1er tour qui toucheront 11 500 euros, soit 25 % de moins qu’en 2020 (15 510 euros).
ATP Rotterdam
Un set pour se chauffer et Rublev a foncé vers un nouveau trophée
07/03/2021 À 19:42
ATP Rotterdam
Et de huit : Rublev s'offre un nouveau titre et poursuit sa série en 500
07/03/2021 À 16:32