Daniil Medvedev s'est pris les pieds dans le tapis. Déjà diesel lors de son entrée en lice contre Richard Gasquet, le Russe a échoué dès le 2e tour dans la défense de son titre. Pourtant tête de série numéro 1 à Saint-Pétersboug, il s'est fait surprendre par le géant bombardier Reilly Opelka qui l'a renversé (2-6, 7-5, 6-4) jeudi en un petit peu moins de deux heures de jeu (1h55 précisément). En quart de finale, l'Américain croisera le fer avec Borna Coric qui s'est débarrassé plus tôt dans la journée de l'invité Roman Safiullin (6-3, 7-5).

Après un peu plus d'une demi-heure de jeu, il fallait pourtant avoir des dons de divination pour prédire une telle issue. Daniil Medvedev venait ainsi d'enchaîner quatre jeux pour s'adjuger un premier set pour le moins tranquille pour lui. Précis à la relance et au passing, il semblait avoir toutes les armes pour contrer la puissance de feu adverse. Et quand à 3-3 dans la deuxième manche, il a obtenu une nouvelle balle de break, on se disait que le messe était dite.

ATP Saint-Pétersbourg
Rublev - Coric : les temps forts
18/10/2020 À 17:21

Medvedev a manqué d'efficacité

Seulement voilà, Reilly Opelka a alors considérablement augmenté son pourcentage de premières balles (79 % dans le 2e set) pour se mettre à l'abri sur ses engagements. Et peu à peu, il a imposé son rythme à la partie. Tant et si bien qu'à 6-5 pour lui, il a obtenu ses trois premières occasions sur le service adverse, et a su saisir la troisième avec la manière et une somptueuse volée amortie de coup droit (2-6, 7-5).

Agacé par la tournure des événements, Medvedev s'est vite reconcentré et s'est montré le plus menaçant à la relance dans l'ultime acte, sans parvenir toutefois à convertir ses 4 opportunités (deux à 2-2 et deux à 3-3). La faute à un Opelka toujours très précis au service et surtout très agressif en coup droit (35 coups gagnants contre 18 au Russe). Forcé de servir pour rester dans le match à 4-5, Medvedev a soudain tremblé et son adversaire en a parfaitement profité. D'un ultime missile en coup droit croisé sur la ligne, l'Américain a bouclé l'affaire, au grand dam des quelques spectateurs présents. Incrédule et furieux, Medvedev en a fait payer le prix à sa raquette. Opelka lui a joué un bien vilain tour.

ATP Saint-Pétersbourg
Rublev triomphe à domicile et rejoint Djokovic
18/10/2020 À 15:29
ATP Saint-Pétersbourg
Coric - Raonic : les temps forts
17/10/2020 À 16:57