Murray aura été vaillant, Murray aura résisté, Murray aura même crié plusieurs fois, mais Murray a fini par céder. Face à un Matteo Berrettini à son aise sur gazon, l'Ecossais a craqué en 2h36 et trois manches, lâché par son physique, au bout d'un combat rude et dans une atmosphère tendue (6-4, 5-7, 6-3). L'Italien, 10e joueur mondial et tête de série n°2, remporte pour la deuxième fois de sa carrière le tournoi de Stuttgart grâce à ce succès en finale. Il a surtout ouvert son compteur de titres en cette saison 2022.
ATP Montreal
Kyrgios s'offre un choc face à Medvedev, Berrettini prend l'eau contre Carreño
09/08/2022 À 17:54

19 aces et un service toujours aussi efficace

Comme à l'accoutumée, Berrettini pourra remercier son service. En dehors des 19 aces sortis durant tout le match, l'Italien s'est aussi reposé sur sa puissance lors des moments chauds et tendus, comme sur l'unique balle de break concédée dans le troisième set, écartée par une très solide seconde balle. Après un premier set globalement maîtrisé et durant lequel il n'a pas laissé la moindre balle de break à l'Ecossais (6-4), le finaliste du dernier Wimbledon a cru voir le scénario se répéter au deuxième set, lorsqu'il menait 15-40 sur le service de son adversaire à 4 jeux partout.
Mais Andy Murray, soutenu par un public allemand acquis à sa cause, a puisé dans ses ressources physiques et mentales pour sauver ces quasi-balles de match et faire rugir le court central. Jouant sur les nerfs de l'Italien en parlant beaucoup vers son clan comme à son habitude, le Britannique a fait déjouer son adversaire pour empocher la deuxième manche (7-5).

Murray lâché par son physique

Mais le corps de Murray l'a alors rappelé à la réalité. Breaké d'entrée de troisième set, l'ex n°1 mondial a fait appel au kiné une première fois, la faute à une hanche douloureuse et qui l'a éloigné si longtemps des courts. Au courage, il a résisté mais à 4-3, alors que le match atteignait un niveau de tension intéressant, un deuxième appel au kiné lui aura été fatal. Murray n'a plus pu servir correctement, et Berrettini ne s'est pas fait prier pour finir le set (6-3) et remporter son premier titre de la saison.

Andy Murray, battu à Stuttgart mais auteur d'une formidable semaine en Allemagne

Crédit: Getty Images

Andy Murray aura donc tout tenté en vain, mais sa semaine allemande reste une réussite. Relégué au 68e rang mondial, le double vainqueur de Wimbledon (2013 et 2016) a successivement sorti Bublik, Tsitsipas et Kyrgios à Stuttgart. De bon augure pour la suite - si son physique tient - et pour le Grand chelem londonien, son objectif annoncé. Berrettini de son côté confirme qu'il est une référence sur gazon, et qu'il faudra venir le chercher pour l'empêcher de rééditer sa performance de l'an dernier, où il avait simplement échoué face à Novak Djokovic en finale.
ATP Gstaad
Ruud, encore un titre sur terre battue !
24/07/2022 À 12:18
ATP Gstaad
Thiem revient bien mais Berrettini a été trop solide pour lui : le résumé
23/07/2022 À 11:42