Getty Images

ATP Tokyo - Medvedev s'offre une première et frustre Nishikori

Medvedev s'offre une première et frustre Nishikori
Par Eurosport

Le 07/10/2018 à 09:54Mis à jour Le 07/10/2018 à 13:15

ATP TOKYO - Daniil Medvedev s'est offert le troisième titre de sa carrière, le premier en ATP 500, en battant Kei Nishikori dimanche à Tokyo (6-2, 6-4). Le Russe, très impressionnant tout au long de la semaine, sera aux portes du Top 20 lundi après cette victoire.

Intouchable, jusqu'au bout. Impérial tout au long de la semaine, Daniil Medvedev a gardé le même rythme dimanche pour dominer sèchement Kei Nishikori en finale du tournoi de Tokyo (6-2, 6-4) en un peu plus d'une heure. A 22 ans, le Russe décroche le troisième titre de sa carrière (et de sa saison), mais le premier dans un ATP 500. Il flirtera dès lundi avec le Top 20 (22e) en obtenant son meilleur classement. Il devient également N°1 russe, devant Karen Khachanov, l'autre grand espoir du pays.

Sorti des qualifications, Medvedev n'a pas perdu un seul set de la semaine, malgré un tableau compliqué. Il a expédié en deux manches Diego Schwartzman, Martin Klizan, Milos Raonic, Denis Shapovalov et, donc, Nishikori. "Il sert parfaitement. Je n'ai pas eu une seule opportunité sur son premier service, ni même sur son second", a reconnu le Japonais, qui n'a pu inscrire que cinq points sur le service de son adversaire dimanche.

Medvedev : et maintenant, Federer ?

Pour Nishikori, c'est une déception à double titre. D'abord parce qu'il voulait vraiment s'imposer une troisième fois devant son public après ses titres en 2012 et 2014. Il est d'ailleurs toujours en quête d'une victoire en tournoi depuis Memphis en 2016. Cela commence à faire long. Mais Nishikori pouvait aussi pleinement se relancer dans la course au Masters en cas de victoire finale à Tokyo. Il reste finalement à environ 700 points de la 8e place, tenue par Dominic Thiem. "Cela a été deux superbes mois", relativise tout de même le Japonais, demi-finaliste à l'US Open récemment.

Parfois irrégulier, Daniil Medvedev a quant à lui fait preuve tout au long de la semaine de la constance qui lui fait parfois défaut. Mais quand il sert comme ça, et qu'il récite son tennis de cette manière, il est capable de grandes choses. Il sera à surveiller de près la semaine prochaine au Masters 1000 de Shanghai, où il pourrait être le premier adversaire de Roger Federer, s'il passe l'obstacle de l'invité chinois Ze Zhang, 215e mondial. A condition de digérer physiquement et surtout mentalement sa folle semaine nippone, Medvedev pourrait bien poser de gros problèmes au Suisse...

0
0