C’est ce qui s’appelle une démonstration. Lucas Pouille n’a, malheureusement pour lui, pas existé à Tokyo vendredi, face à Novak Djokovic. Le numéro 1 mondial, dont les soucis à l’épaule gauche apparaissent désormais comme un lointain souvenir, a méthodiquement découpé le Français (6-1, 6-2) en moins d’une heure de jeu (50 minutes précisément) au cours d’un match à sens unique. Immense favori du tournoi, le Serbe file donc en demi-finale où il attend soit David Goffin, soit Hyeon Chung.

Lucas Pouille a-t-il repensé à Melbourne ? La question se pose, tant le scénario du quart de finale japonais qui l’a opposé à Novak Djokovic vendredi a ressemblé à celui de la demi-finale australienne en début de saison face au même adversaire. Sans solution, le Nordiste a vu les jeux défiler, impuissant face à la précision et à la cadence infernale imposée par le Serbe à l’échange. Le score aurait même pu être plus sévère s’il n’avait pas réussi son seul break en toute fin de partie, sauvant ainsi quelque peu l’honneur.

ATP Finals
La récidive : Thiem met encore Djokovic à terre
21/11/2020 À 17:05

Djokovic en mode robot

Mais que faire face au "Djoker" quand il est dans cet état ? D’emblée, le numéro 1 mondial a étouffé le Français, retournant quasiment tous ses services pour faire le break et mener 3-0 en un éclair. Pouille a ouvert ensuite son compteur, seule accalmie pour lui dans un premier set cédé à vitesse grand V en 22 petites minutes (6-1). Dans des conditions pourtant venteuses, le Serbe a déroulé son tennis, donnant l’impression de ne pas pouvoir rater un coup.

Novak Djokovic à Tokyo en 2019

Crédit: Getty Images

Et les choses ne se sont pas améliorées pour Pouille en début de deuxième set. Complètement dépassé, le 24e joueur mondial a été saoulé de coups, encaissant des contres longs de ligne et des passings à répétition. A 4-0, le spectre de la "bulle" s’avançait clairement, mais heureusement pour le Français, Djokovic a légèrement baissé en intensité, notamment au service (55 % de premières balles seulement, mais 82 % de réussite derrière, 8 aces et aucune double faute).

D’un coup droit croisé gagnant rageur, Pouille en a profité pour sceller son seul débreak de la partie. De quoi agacer le numéro 1 mondial qui a répliqué dans la foulée en s’octroyant les deux derniers jeux. Si certains s’inquiétaient encore de son état de forme, Djokovic a apporté une réponse limpide sur le court. Il est bel et bien décidé à défendre sa place sur le trône dans les semaines qui viennent. Et, avec ce niveau de jeu, il pourrait se donner les moyens de son ambition.

ATP Finals
Remake ou revanche ? Une chose est sûre, ce Thiem - Djokovic est devenu un classique
20/11/2020 À 23:33
ATP Finals
Djokovic tient bon : la mission 6e sacre continue
20/11/2020 À 15:49