Getty Images

Djokovic, un retour et pas mal de questions

Djokovic, un retour et pas mal de questions

Le 30/09/2019 à 00:06Mis à jour Le 30/09/2019 à 14:24

ATP TOKYO - De retour à la compétition un mois après son abandon en huitième de finale de l'US Open, Novak Djokovic aborde la fin de la saison avec un énorme point d'interrogation autour de son physique. Mais son tableau dégagé au Japon peut lui permettre de se remettre vite dans le bain.

Comment vas-tu, Novak Djokovic ? Voilà la grande question qui entoure le retour à la compétition du N°1 mondial à l'aube de la dernière ligne droite de la saison 2019 en Asie et en indoor. Engagé à Tokyo cette semaine, une première dans sa longue carrière, le Serbe va tenter de terminer au mieux cette année prolifique.

Un exercice qui lui a permis de récupérer deux Grands Chelems supplémentaires, à l'Open d'Australie et à Wimbledon, d'effectuer un rapproché sur Roger Federer au compteur de Majeurs, et de conforter son strapontin de n°1 mondial. Peu importe la fin, Djoko a réussi son année. Reste juste à préserver son corps du mieux possible. Et ça, c'est une affaire hautement plus complexe.

Ce retour sur les courts dans la capitale japonaise va surtout lui servir de terrain d'entraînement grandeur nature pour tester son épaule gauche. Touché depuis un moment de ce côté selon ses propres mots, Djokovic retourne à la compétition avec une énorme inconnue au-dessus de la tête concernant son corps. Contraint de renoncer en plein match lors de son huitième de finale disputé face à Stan Wawrinka lors du dernier US Open, Djokovic a laissé couler un petit mois pour se remettre d'aplomb.

Vidéo - Le moment où le Djoker a dit stop

01:30

Il n'a pas chômé

Mais s'il est là, c'est qu'il va bien. Il avait bien prévenu que son retour ne se ferait que dans les meilleures conditions pour sa santé. C'était le 12 septembre dernier à travers un tweet. Djoko a tenu parole malgré la crainte d'une opération. Son objectif de revenir en Asie a pour le moment fonctionné, du moins dans les intentions. Cette épaule gauche est toujours sous grande surveillance.

Passé son abandon à New York, Djokovic n'a pas spécialement chômé : il est parti se ressourcer en famille, il s'est évidemment soigné, il a consacré du temps à sa fondation, avant de réapparaître sur les courts - en tous cas de manière publique - le lundi 23 septembre dernier à l'occasion d'un entraînement avec l'équipe de Serbie de Coupe Davis. La compétition par équipes, et sa version new look à Madrid, bouclera en principe sa programmation de fin de saison.

Opération repérage avant les Jeux

Jamais passé par Tokyo dans sa carrière, Djokovic n'est pas venu aux antipodes pour seulement tester son épaule et préparer le Masters 1000 de Shanghai (5-13 octobre). Le complexe de l'Ariake Tennis Park se transformera dans quelques mois en site olympique pour les Jeux de Tokyo 2020. A moins qu'il ne pousse jusqu'à Paris 2024, ce qui laissera un dernier créneau sur le papier, Djokovic va prendre ses marques et peut-être poser la première pierre d'un sacre olympique, le dernier grand titre qu'il manque à son immense palmarès. Engagé en simple, mais aussi en double aux côtés de son compatriote Filip Krajinovic, l'homme aux 16 Majeurs va se mettre en mode studieux lors de son séjour au pays du Soleil-Levant.

Il pourra même viser assez haut rapidement. Pas forcément très fourni, avec les présences de deux top 15, Borna Coric et David Goffin comme têtes de série 2 et 3 - Lucas Pouille, Marin Cilic et Denis Shapovalov sont les trois autres têtes d'affiches du tournoi - le tableau de l'édition 2019 de ce Rakuten Open laisse penser que le Serbe va faire son petit bonhomme de chemin sans forcément puiser dans ses réserves. Seul membre du top 10 présent, la faute à un tournoi de Pékin plus alléchant géographiquement avant le M1000 de Shanghai, Djokovic entamera son tournoi avec petit test, celui de surmonter la fougue du jeune Alexei Popyrin. La suite se fera épisode par épisode. Mais qu'on se le dise, le patron est de retour.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0