LA SAISON 2007 DES TOP 10
SON CLASSEMENT : 4e (ATP technique), 4e (ATP Race)
SA SAISON EN BREF :
ATP Tour
Gasquet sort de son silence
05/06/2009 À 14:15
Numéro 3 mondial et vainqueur de 5 tournois en 2006, Nikolaï Davydenko n'a pas réédité ses exploits en 2007. Le Russe continue pourtant de grandir, malgré la perte d'une place au classement mondial. Demi-finaliste à Roland-Garros et à l'US Open, les deux fois face à Roger Federer, Davydenko réalise sa meilleure saison en Grand Chelem cette année. Pourtant, celui qui a disputé le plus de tournois parmi les joueurs du top 100 (26 tournois), a connu une saison tourmentée.
Cet été, Nikolaï Davydenko est entraîné dans une tempête médiatique. Le 2 août, le Russe abandonne face à l'Argentin Martin Vassallo-Arguello à l'Open de Sopot en raison d'une blessure au pied, alors qu'il était le favori logique. Quelques jours plus tard, une société de paris en ligne se rend compte de mises inhabituelles (7 millions de dollars, dix fois plus que d'ordinaire) sur la victoire de Vassallo-Arguello. Des soupçons de corruption sont alors évoqués.
En octobre, alors qu'il vient de remporter son premier et seul titre de la saison à Moscou face à Paul-Henri Mathieu (7-5, 7-6), le numéro 4 mondial écope d'une amende de 2000 dollars pour "non combativité" au deuxième tour du tournoi de Saint-Pétersbourg face au Croate Marin Čilić. Blanchi en appel, le Russe n'en attire pas moins les soupçons. Il termine la saison en roue libre... il perd son titre au Masters Series de Paris, dispute sa troisième Masters Cup consécutive (une victoire en trois rencontres), puis s'incline avec la Russie en finale de la Coupe Davis face aux Etats-Unis (4-1).
LE MATCH : Demi-finale Masters Series Rome
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Nikolay Davydenko (RUS/N.4) 7-6 (7-3), 6-7 (8/10), 6-4
Malgré la défaite, Nikolaï Davydenko a disputé un match d'anthologie face à Rafael Nadal lors de la demi-finale du Masters Series de Rome. Durant l'ensemble de la rencontre, le Russe a tenu tête au numéro deux mondial dans son jardin, lui prenant même un set, le premier perdu par l'Espagnol sur terre battue en 2007. Ce jour là, Nikolaï Davydenko joue son meilleur tennis grâce à la vélocité de son jeu de jambes, son revers extraordinaire. Il dicte le jeu en prenant la balle très tôt et distribue le court de coups gagnants. Les deux joueurs se distribuent coups pour coups pendant trois manches, se prenant tour à tour l'engagement.
L'Espagnol sauve une balle de set dans la première manche. Lors du jeu décisif, Davydenko perd le fil du match et le rythme de ses frappes et s'incline finalement 7-3. Aucun des deux joueurs ne flanche dans la deuxième manche, Davydenko doit attendre sa sixième balle de set pour s'imposer. Le Russe ne chutera, avec le sourire, que dans les ultimes échanges en fin de troisième set (6-4), le physique de Nadal prenant le dessus après plus de 3h35 de jeu. Un match qui restera comme un des moments forts de la saison.
SES DECLARATIONS :
Nikolaï, à propos de sa participation à la Coupe Davis : "C'est la dernière de mes priorités, je ne rêve pas de cette compétition, pour la simple et bonne raison que je ne rêve jamais de quoi que ce soit. En tennis je ne me suis jamais dit 'J'aimerais réussir telle ou telle chose', tout ce qui compte pour moi c'est jouer et encore jouer, gagner et encore gagner."
Nikolaï, à propos de son abandon suspect face à Vassalo-Arguello : "J'ai eu une fracture de fatigue au pied (à Sopot, ndlr.) et je suis suivi (à Montréal) par un médecin de l'ATP. Et puis, personne ne connaît mon numéro de téléphone."
Nikolaï, à propos de l'avertissement reçu à Saint Petersbourg : "J'ai fait une double faute qui m'a coûté un jeu dans le 3e set et il m'a donné un avertissement en m'expliquant que je faisais exprès de perdre. J'étais simplement choqué d'entendre cela. C'est tout simplement inadmissible. Comment peut-il savoir ce que j'essayais de faire? J'étais tellement bouleversé que j'avais commencé à pleurer."
Nikolaï, à propos de son mariage avec son ancienne petite amie : "La seule différence, c'est que maintenant elle est mon épouse et non plus ma petite amie. Cela étant, on vivait déjà ensemble. Pour elle, c'est certainement mieux. Pour moi, c'est toujours la même femme... Mais elle est avec moi, c'est l'essentiel."
LEUR AVIS :
David Nalbandian, qui s'est incliné contre Nikolaï en huitièmes de finale à Roland Garros en 2007 : "Je le connais, nous avons joué ensemble plusieurs fois. C'est un joueur qui est très égal. Il joue tout le temps 7, 8 points... C'est un joueur très régulier sur le circuit."
ATP Tour
Clerc président ?
10/12/2008 À 08:00
ATP Tour
Monfils dans le Top 20
13/10/2008 À 09:17