Reuters

Murray attend son heure

Murray attend (toujours) son heure
Par Eurosport

Le 07/12/2011 à 21:49Mis à jour Le 10/12/2011 à 02:11

Pour Andy Murray, c'est toujours la même histoire. L'Ecossais a le jeu et le talent pour remporter un titre du Grand Chelem, sans y parvenir. Il a frôlé son rêve à Melbourne avant que Novak Djokovic ne le lui vole. Il termine 2011 là où il l'avait débuté, au 4e rang mondial. En attendant mieux.

Suite de nos bilans des meilleurs joueurs de la saison - Après les joueurs classés du 8e au 5e rangs, place à Andy Murray, 4e du classement ATP fin 2011.

ANDY MURRAY
24 ans, né le 15 mai 1987
Britannique - Droitier
Numéro 4 mondial

BILAN 2011 : 56 victoires, 13 défaites
5 titres: Queen's, M1000 Cincinnati, Bangkok, Tokyo, M1000 Shanghai
Grand Chelem: Une finale (Open d'Australie), trois demi-finales

LE TOUR DE FORCE - Sa tournée asiatique à l'automne. Murray n'a jamais aussi bien joué cette saison que lors de sa campagne en Asie. Trois tournois, trois victoires, à Bangkok, Tokyo et Shanghai. Au Japon, il avait dominé Rafael Nadal en finale, alors qu'il restait sur cinq défaites consécutives face au Majorquin (dont trois en Grand Chelem), sur quatre surfaces différentes (indoor, terre battue, gazon et ciment). On l'imaginait alors capable de s'imposer chez lui, lors du Masters de Londres. Mais une blessure a ruiné ses chances. Dommage.

Reuters

LES TROIS CHIFFRES CLEFS

. 0 - Le nombre de sets gagnés par Murray lors des trois finales de Grand Chelem qu'il a disputées. Au cours de ces trois défaites, il n'a marqué en moyenne que dix jeux par matches. Un message d'espoir pour lui. Andre Agassi avait également perdu ses trois premières finales majeures avant de remporter huit titres du Grand Chelem. Ivan Lendl, lui, a attendu sa cinquième finale.

. 4 - S'il n'a toujours pas remporté de tournoi du Grand Chelem, Murraya atteint le dernier carré de tous les tournois majeurs cette saison. Finaliste à Melbourne, il a ensuite été éliminé en demi-finales à Roland-Garros, Wimbledon et à l'US Open (défaites à chaque fois contre Nadal). Mais il est le seul joueur, avec Novak Djokovic, à avoir été présent en demi-finales dans les quatre principaux tournois du circuit.

. 27 - Entre la mi-août et la mi-novembre, soit de sa défaite à Montréal à celle contre Berdych à Bercy, Murray a remporté 27 matches sur 28. Vainqueur à Cincinnati, Bangkok, Tokyo et Shanghai, l'Ecossais n'a perdu qu'une seule rencontre. Malheureusement pour lui, c'est celle qui comptait le plus, puisque c'était une demi-finale de Grand Chelem, à Flushing Meadows, face à Nadal.

ET MAINTENANT ? En 2012, l'objectif sera exactement le même qu'en 2011 pour Andy Murray: décrocher, enfin, ce titre du Grand Chelem qui fait encore défaut à son palmarès. C'est sur ce seul critère que l'évolution de sa carrière sera jugée de façon positive ou non. Car pour le reste, Murray a déjà tout ce qu'il faut. Il est là, au top niveau. Mais il doit absolument concrétiser son talent par un sacre majeur. Plus que tennistique, son blocage est psychologique, il l'a admis récemment. Aujourd'hui, Murray est un grand joueur. Pas encore un grand champion. A lui de franchir le cap l'an prochain.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0