Getty Images

Entrée vite digérée pour Simon

Entrée vite digérée pour Simon

Le 22/10/2019 à 15:49Mis à jour Le 22/10/2019 à 17:48

ATP VIENNE - Gilles Simon n'a pas traîné pour se qualifier mardi pour le deuxième tour du tournoi autrichien. Le Tricolore a disposé de Feliciano Lopez (6-4, 6-3) en un peu plus d'une heure et demie. Le 50e joueur mondial affrontera Aljaz Bedene, vainqueur de Guido Pella (6-4, 6-4) pour une place en quarts de finale.

Gilles Simon retrouve de bonnes sensations en cette fin de saison. Quart-de-finaliste à Anvers la semaine dernière, le Français a parfaitement entamé sa semaine autrichienne mardi. Il a ainsi dominé en deux sets bien menés (6-4, 6-3) et 1h34 de jeu l’Espagnol Feliciano Lopez, 59e joueur mondial, un adversaire pourtant potentiellement dangereux sur dur indoor. Au 2e tour, il retrouvera le Slovène Aljaz Bedene, tombeur de l'Argentin Guido Pella (6-4, 6-4).

Il a mis fin à une série bien négative. Gilles Simon restait en effet sur quatre défaites consécutives face à Feliciano Lopez qui ressemblait de plus en plus à une bête noire pour lui. Mais à Vienne, le natif de Nice a, à nouveau, trouvé la clé et avec la manière. Bien plus en jambes que son adversaire, il l’a emmené dans la filière longue, sortant vainqueur de la majorité des échanges. Alternant avec justesse phases d’attente et prises d’initiatives subites, il a imposé son style au grand gaucher espagnol.

Vidéo - Des passings millimétrés, des contres bien placés et une belle agressivité : Simon a écoeuré Lopez

02:37

Lopez en difficulté côté coup droit

A l’aise d’entrée à la relance et au passing, Simon s’est pourtant fait breaker le premier à 3 partout. Mais il ne s’est pas affolé, loin s’en faut : dans la foulée, il a aligné six jeux de 3-4 à 6-4, 3-0 pour prendre le contrôle total de la partie. Moins saignant qu’à l’accoutumée à la volée, Lopez a essuyé bien des échecs dans ses tentatives au filet. Mais c’est surtout du fond qu’il a été surpassé, accumulant les erreurs notamment côté coup droit.

Sérieux jusqu’au bout, précis dans son placement de balles, Simon a fréquemment neutralisé son adversaire par sa longueur à l’échange et a plutôt bien géré le slice de revers de Lopez qui lui avait fait très mal en finale du Queen’s en juin dernier. Comme un symbole, c’est sur un dernier coup droit dans le filet de l’Espagnol après un échange prolongé que le match s’est achevé. Cette entrée en matière prometteuse a en tout cas de quoi donner confiance au Français pour la suite.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0