C'est ce qui s'appelle démarrer tambour battant. Frustré par Reilly Opelka à Saint-Pétersbourg il y a une quinzaine de jours, Daniil Medvedev est reparti du bon pied en Autriche. Largement favori de son 1er tour mercredi contre le Taïwanais Jason Jung, 127e joueur mondial repêché des qualifications, le Russe a tenu son rang de tête de série numéro 4 du tournoi en ne laissant que 4 jeux à son adversaire (6-3, 6-1) en un peu plus d'une heure (1h05 précisément) sur le court central viennois. Au 2e tour, il fera face à Vasek Pospisil.

Les entrées en lice peuvent être délicates à appréhender pour les favoris, surtout face à des joueurs qu'ils ne connaissent pas. Alors Daniil Medvedev a étouffé d'entrée son adversaire, à l'image de ce qu'ont l'habitude de faire les membres du "Big 3". Un break blanc pour commencer et il avait déjà mis la tête de Jason Jung sous l'eau. Il faut dire que le Taïwanais l'a bien aidé en commençant la partie très tendu par quatre fautes directes à l'échange (25 erreurs en tout pour 8 coups gagnants).

ATP Vienne
Rien n'arrête Rublev, surtout pas Sonego : le résumé de la finale
01/11/2020 À 15:32

4 petits jeux lâchés en 1h05 : Medvedev a envoyé valser Jung

Tsitsipas a su être patient

Medvedev, lui, s'est évertué à protéger ses mises en jeu. A chaque fois qu'il a été un peu menacé, il a haussé le ton, écartant les 5 balles de break auxquelles il a été confronté. Dans le second set, la différence de niveau entre les deux joueurs s'est creusée et le Russe s'est rapidement envolé. Il s'est d'ailleurs montré particulièrement efficace au filet où il a marqué le point 11 fois sur 13 montées. Voilà qui devrait le mettre en confiance pour la suite des hostilités.

De son côté, Stéfanos Tsitsipas a été moins expéditif. Le Grec a dû faire preuve de patience et de persévérance pour renverser (6-7, 6-3, 6-4) un Jan-Lennard Struff percutant en un peu moins de deux heures de jeu (1h52 précisément). En difficulté à la relance pendant un set et demi, il a d'abord subi la puissance adverse. Avant de céder au tie-break dans le premier acte, le numéro 5 mondial avait dû sortir le grand jeux pour sauver 3 balles de set à 4-5 sur son service.

Malmené, Tsitsipas a attendu son heure pour prendre la mesure de Struff

Sinner va défier Rublev

Mais peu à peu, Tsitsipas est parvenu à mieux anticiper les premières adverses et Struff a, lui, commis plus d'erreurs. Comme dans le 8e jeu du 2e set, véritable tournant, au cours duquel l'Allemand a fait une double faute puis manqué une volée haute de coup droit pour concéder son service pour la première fois. Totalement relancé, le Grec a placé un nouveau coup d'accélérateur en début de dernier acte et a tenu son avantage jusqu'au bout. Il affrontera Grigor Dimitrov au 2e tour dans un duel d'esthètes.

Dans le même temps, Jannik Sinner est sorti vainqueur de son duel face au Casper Ruud. Le jeune Italien l'a emporté en deux manches (7-6, 6-3) et 1h44 de jeu. Sur dur indoor, ses frappes sèches à plat été efficaces. Mais le premier set a été très disputé et le Norvégien a payé cher un jeu décisif mal géré. Pour une place en quart de finale, le demi-finaliste récent à Cologne sera opposé à Andrey Rublev, titré à Saint-Pétersbourg, pour un choc de cogneurs qui promet.

Auger-Aliassime, c'est déjà fini

Felix Auger-Aliassime n'est plus invaincu face à Vasek Pospisil. En effet, le joueur de 30 ans a battu mercredi son jeune compatriote, après trois défaites concédées à Indian Wells, Wimbledon et Montreal. En 1h49 de jeu, le 89e joueur mondial a pris le dessus en deux sets sur Felix Auger-Aliassime (7-5, 7-5). Lors des deux manches, le 21e joueur à l'ATP a concédé son service à 5-6, soit au plus mauvais moment de la rencontre.

ATP Vienne
Rublev, l'homme en forme valide son billet pour le Masters
01/11/2020 À 14:28
ATP Vienne
Sans pitié pour Evans, Sonego a brillamment confirmé son exploit face à Djokovic
31/10/2020 À 18:21