Il a réalisé un véritable tour de magie. Largement mené et clairement dominé par Jannik Sinner pendant quasiment deux sets, Frances Tiafoe a réussi à totalement inverser la dynamique de la partie pour mettre fin à la série de 11 victoires sur dur indoor (23 sets gagnés d'affilée) de l'Italien samedi. L'Américain, 49e mondial et issu des qualifications dans ce tournoi de Vienne, l'a emporté grâce à son talent et à sa folie douce en trois manches (3-6, 7-5, 6-2) et 2h18 de jeu en demi-finale. Il affrontera Alexander Zverev, vainqueur plus tôt de Carlos Alcaraz, pour tenter d'aller chercher le 2e titre de sa carrière dimanche.
Le tennis est un sport qui peut rendre fou. La joie de Frances Tiafoe samedi était aussi grande que la désillusion de Jannik Sinner. En quittant le court, l'Italien s'est sans doute demandé comment un match qu'il maîtrisait aussi aisément avait pu lui échapper. D'une solidité absolue au service, et d'une fluidité remarquable dans ses enchaînements vers l'avant, il avait remarquablement géré son affaire, jusqu'à ce qu'il serve pour le match à 5-3 dans la deuxième set.
Wimbledon
Nadal, Kyrgios, Berrettini and co. tapent la balle avant Wimbledon
25/06/2022 À 11:48

Sinner s'est grippé et Tiafoe... a pris feu

La tension a alors saisi son bras, tandis que le fantasque Américain, lui, n'a plus rien raté. Résultat : un débreak de Tiafoe qui n'avait pourtant obtenue aucune occasion à la relance jusqu'ici. Pire pour Sinner, la partie aurait pu tourner bien plus court si l'Italien était parvenu à convertir ses occasions de double break à 3-0 puis 4-1 dans cette fameuse deuxième manche. Au bord du gouffre, son adversaire s'est accroché et il en a été récompensé dans des proportions inimaginables quelques minutes plus tôt.

Pas académique mais efficace : La volée réflexe de Sinner a été gagnante

Tiafoe a ainsi aligné cinq jeux de 2-5 à 7-5, entraînant dans sa révolte un public conquis. Retour-volée, passings fulgurants, demi-volées amorties, tout y est passé avec une aisance déconcertante. Déjà renversant face à Stefanos Tsitsipas plus tôt cette semaine, l'Américain est resté sur son nuage dans l'ultime acte, breakant tôt (3-6, 7-5, 3-1) et continuant à imposer son tennis explosif à un adversaire totalement déstabilisé. On retiendra notamment cette séquence demi-volée tweener suivie d'un duel au filet qui a fini de dégoûter Sinner juste avant le double break fatidique.
En course pour le Masters de Turin, Sinner voit ainsi sa dynamique exceptionnelle s'arrêter en dur indoor, même s'il occupe provisoirement la 8e place qualificative avant Bercy. Tiafoe peut quand à lui continuer de rêver pour conclure cette semaine en beauté par une 7e victoire consécutive à Vienne synonyme de titre dimanche. Il ne sera pas favori, ce qui lui a plutôt réussi jusqu'ici.
Roland-Garros messieurs
Sinner lâché par son genou, Rublev file en quarts
30/05/2022 À 17:46
Roland-Garros
Sinner survit à la douleur et défiera Rublev en 8e
28/05/2022 À 12:28