Panoramic

Murray-Djokovic pour la 1re place, Raonic-Nishikori pour la 3e: le Top 5 mondial peut encore changer

Murray-Djokovic pour la 1re place, Raonic-Nishikori pour la 3e: le Top 5 mondial peut encore changer

Le 19/11/2016 à 10:00Mis à jour Le 19/11/2016 à 10:02

MASTERS - Le sprint final s'annonce haletant entre les demi-finalistes du dernier tournoi de la saison à Londres. Novak Djokovic n'est pas le seul à entamer un sprint pour gagner un rang, Kei Nishikori et Milos Raonic joueront aussi des coudes pour s'approprier la troisième place mondiale.

Le duel à distance entre Andy Murray et Novak Djokovic pour la place de numéro un mondial continuera donc samedi au Masters. Ils auraient pu se retrouver l'un face à l'autre dès les demi-finales si Murray s'était manqué face à Wawrinka, mais il n'en a rien été. Les deux hommes ne sont plus désormais qu'à une victoire de retrouvailles explosives en finale. Cette rencontre, on ne va pas se le cacher, tout le monde l'attend : car jamais dans l'histoire une finale de Masters n'a encore déterminé une première place de leader à l'ATP.

Plus le tournoi avance, plus les données mathématiques s'affinent. Actuellement, l'Ecossais compte toujours 405 points d'avance sur son rival, mais le 28 novembre prochain, 275 points de la victoire en Coupe Davis de l'an passé lui seront enlevés. Ce qui fait qu'il n'a, en réalité, que 130 unités de plus. Une avance toute relative lorsque l'on sait que se qualifier pour la finale du Masters rapporte 400 points supplémentaires et la victoire finale encore 500.

Andy Murray vs Novak Djokovic

Andy Murray vs Novak DjokovicEurosport

Pour finir l'année sur le trône pour la troisième année consécutive, il suffit à Novak Djokovic de faire mieux que son rival : en se hissant en finale et en comptant sur une défaite de Murray samedi. Ou alors en remportant son cinquième Masters de suite dimanche, même s'il a en face de lui le Britannique qu'il n'a plus affronté depuis la finale de Roland-Garros. Avant cette finale idéale qui mettrait tout le monde d'accord, Murray et Djokovic devront d'abord se débarrasser respectivement du Canadien Milos Raonic et du Japonais Kei Nishikori samedi en demi-finales à Londres.

Jamais une finale de Masters n'a encore déterminé une place de leader à l'ATP

"J'ai joué de mieux en mieux au fil du tournoi. Je vais tout donner pour les deux derniers matches de l'année", a souligné le Serbe. Nous n'attendions pas moins du numéro deux mondial qui a bouclé la phase de poules invaincu pour la quatrième fois de sa carrière. Les trois premières fois, entre 2012 et 2014, Djokovic avait fini par décrocher le titre. L'an passé, seul Roger Federer l'avait empêché un nouveau "perfect" en le dominant en phase de poules, sans conséquence. Andy Murray aussi a terminé le round robin sans perdre le moindre match, poussant sa série de victoires à 22 de suite. Et tout ça, sans puiser dans ses ressources : "Physiquement, je me sens bien. C'est allé vite. Cela n'aura pas d'impact pour jouer la demi-finale le lendemain".

Mais ce ne sera pas la seule course à suivre ce week-end : la troisième place mondiale se joue encore officiellement entre deux hommes : Raonic et Nishikori. Stan Wawrinka, troisième avant le Masters, ne peut plus terminer sur le podium de l'ATP suite à son élimination en round robin. C'est le Canadien qui, pour le moment, tient la corde pour 135 points de mieux que le Suisse. Seul Kei Nishikori peut encore le doubler. Mais sa défaite face à Marin Cilic vendredi soir le laisse à 545 points de Raonic. Il devra remporter le Masters pour réaliser son coup de force... Scénario compliqué pour le Japonais, mais tout de même mathématiquement possible. D'ici dimanche soir, nous pourrions avoir un top 5 complètement différent qu'il y a une semaine.

Classement ATP 2016 avant les demies du Masters
0
0