Getty Images

Alexander Zverev bat Novak Djokovic en finale (6-4, 6-3) et décroche son premier Masters

La consécration du prince

Le 18/11/2018 à 20:36Mis à jour Le 18/11/2018 à 21:31

MASTERS - Alexander Zverev tient enfin son très grand titre. L'Allemand, 5e mondial, a décroché, dimanche à Londres, son premier sacre dans la compétition après son succès en finale face à Novak Djokovic (6-4, 6-3). A 21 ans, le natif d'Hambourg est devenu le troisième joueur allemand à décrocher le tournoi des maîtres après Boris Becker (1988, 1992, 1995) et Michael Stich (1993).

Alexander Zverev a réalisé un exploit de choix. Pour la première finale du Masters de sa jeune carrière, le cinquième joueur au classement ATP a dominé avec autorité ce dimanche soir le numéro 1 mondial Novak Djokovic en deux sets (6-4, 6-3) et 1h19 de jeu. Il devient par la même occasion le premier Allemand à triompher dans le "tournoi des Maîtres" depuis Boris Becker en 1995 en réalisant la performance exceptionnelle de battre successivement Roger Federer et Novak Djokovic dans la plus prestigieuse des compétitions indoor de la saison.

Avant la finale de ce Masters, ils étaient peu nombreux à imaginer un tel scénario. Avec quatre victoires en quatre matchs disputés dans l'O2 Arena de Londres, sans avoir concédé le moindre set, ni perdu une seule fois son service, Novak Djokovic avait légitimement la faveur des pronostics. Mais le numéro 1 mondial, qui restait sur une série de 14 victoires contre les membres du top 10, a subi la foudre de son jeune rival qui a maintenu un très haut niveau de jeu, à l'image d'un passing de revers long de ligne sublime sur la balle de match.

Novak Djokovic lors de la finale du Masters

Novak Djokovic lors de la finale du MastersGetty Images

Zverev a assommé Djokovic

Pour réduire au silence son adversaire, Alexander Zverev a servi le feu, notamment dans le premier set avec 88 % de premières balles. Un chiffre des plus impressionnants. Et il n'en fallait pas moins pour se protéger de la qualité hors normes de la relance de Novak Djokovic. Au lendemain de sa victoire probante sur Roger Federer en demi-finale, le jeune Allemand a persévéré dans sa tactique offensive (12 montées au filet) grâce à une lourdeur de balle exceptionnelle.

Saoulé de coups à l'échange, Novak Djokovic, sur les talons, a alors commencé à commettre des erreurs inhabituelles côté coup droit. Des erreurs qui lui ont coûté son service pour la première fois de ce Masters et la première manche dans la foulée (6-4). Pire, il a cédé à nouveau deux fois d'affilée son engagement - trois breaks consécutifs donc - en début de second set malgré un debreak entre-temps (6-4, 2-1), montrant à son adversaire une fébrilité qu'on ne lui connaissait plus depuis le mois de juin. Dominé en fond de court, il n'a que très rarement débordé son adversaire. Dimanche, il n'a sorti de sa raquette que 7 petits coups gagnants. Il a surtout beaucoup donné à son rival : 23 fautes directes.

En maîtrise totale, Alexander Zverev a même conclu le match sur le service adverse avant de s'effondrer, incrédule, sur le court de l'O2 Arena. Vingt-trois ans après le dernier succès de Boris Becker, un Allemand de 21 ans seulement a remporté le tournoi des maîtres. Alexander Zverev s'est s'adjugé son premier tournoi majeur quelques mois seulement après s'être offert les services d'Ivan Lendl. Un succès qui pourrait faire office de déclic et en appeler d'autres, tant son éthique de travail semble être à la mesure de son immense talent.

Alexander Zverev soulève son trophée après son sacre au Masters
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0