Getty Images

Federer : "C'est un sentiment fabuleux quand tu fais un match comme ça"

Federer : "C'est un sentiment fabuleux quand tu fais un match comme ça"

Le 15/11/2019 à 13:58Mis à jour Le 15/11/2019 à 14:15

MASTERS 2019 - Etourdissant de vivacité, Roger Federer a livré un match presque parfait jeudi contre Novak Djokovic. Sans doute sa meilleure performance de la saison. Heureux d'avoir enfin dominé le Serbe après quatre années de sevrage, Federer savoure son petit bijou, mais plus encore le fait de s'être qualifié pour le dernier carré pour se donner la chance de conquérir un 7e titre au Masters.

Ce match-là n'efface rien. Jeudi soir, à l'O² Arena, Roger Federer n'avait pas de gomme mais un stylo. Sa victoire contre Novak Djokovic n'est pas une revanche de nature à tempérer la désillusion de l'autre bataille londonienne livrée, et perdue, contre Novak Djokovic il y a quatre mois. Cette finale de Wimbledon, où le Suisse a eu deux balles de titre dans sa raquette, restera une des plus grandes déceptions de sa carrière. En revanche, ce qu'il a écrit sur le court jeudi contre le Serbe prouve que, quand il évolue sur de telles hauteurs, Federer peut rester inabordable, même pour Djokovic.

Ce n'était "qu'un" match de poule du Masters, il n'y avait en jeu "qu'une" place en demi-finale, et ce n'était "qu'un" match au meilleur des trois sets. Mais Federer a sans doute livré là sa copie la plus aboutie de la saison 2019. Proche de la perfection au service, d'un dynamisme invraisemblable sur les jambes (il semblait avoir rajeuni de vingt ans par rapport à la rencontre contre Dominic Thiem), le Bâlois a régalé. Vraiment. "C'était un grand match, a-t-il confié à Eurosport. C'est un sentiment fabuleux quand tu fais un match complet comme ça, du début à la fin."

Vidéo - Federer : "La différence avec Wimbledon ? J'ai gagné une balle de match"

02:51
" Novak est tellement bon pour trouver un moyen de vous faire mal jouer "

Federer avait bien préparé son affaire, comme il l'a expliqué après son récital : "J'avais évoqué pendant une heure et demie avec mon équipe les différents scénarios possibles à propos de cette rencontre, et ce qui pouvait arriver." Très vite, il a compris que la soirée serait intéressante pour lui. "Dès le départ, je me suis bien senti dans le rythme derrière ma ligne de fond, et bien réglé au service, explique-t-il. Je sentais qu'il serait en danger s'il ne produisait pas un meilleur tennis. C'est un bon ressenti à avoir."

Pour autant, il restait sur ses gardes. Parce que c'était Novak Djokovic en face. Il connait trop bien l'animal. "Novak est tellement bon pour trouver un moyen de vous faire mal jouer et arriver à repartir quand même avec la victoire de soirs comme celui-ci.., sourit Federer. Il sait mieux que personne soit vous faire mal jouer, être meilleur que vous, ou l'emporter comme il l'a fait à Wimbledon." Mais cette fois, c'était trop pour le Serbe, qui n'a pu trouver aucune porte de sortie contre ce Federer au plus-que-parfait. "J'ai vraiment très bien servi, j'ai bien trouvé mes zones surtout, reprend le Suisse. Mais j'ai bien retourné aussi, j'ai mis beaucoup de balles dedans je trouve, et mon plan a parfaitement fonctionné."

Djokovic et Federer au Masters.

Djokovic et Federer au Masters.Getty Images

" Je n'ai pas été hanté par ces fantômes"

Voilà quatre ans que Roger Federer n'avait plus battu Novak Djokovic. Une éternité. C'était au même endroit, à Londres, et lors d'un match de poule, déjà. Le Serbe avait dominé leurs quatre derniers duels, dont les deux plus récents sur le fil, à Bercy en 2018 et, bien sûr, lors de la finale de Wimbledon cet été. "Les derniers matches contre Novak n'ont pas été faciles, a-t-il admis dans un euphémisme, c'est vrai que je ne l'avais plus battu depuis un moment. Je me suis rendu compte en fait que je n'avais plus gagné contre lui, depuis mon opération du genou, mais il y avait quand même eu des très bons matches de ma part, à Bercy ou Wimbledon. En indoor, je savais que tout était possible. Je n'ai pas été hanté par ces fantômes."

En 2015, après avoir dominé Djokovic, en deux sets déjà, en poule, Federer l'avait retrouvé quelques jours plus tard en finale et il n'avait pas vu le jour (défaite 6-3, 6-4). La bonne nouvelle, c'est qu'en boutant lui-même le Djoker hors du Masters, il a la garantie de ne pas le recroiser d'ici la fin de la semaine. Le Federer de jeudi soir sera à l'évidence très compliqué à battre, mais rien ne dit qu'il affichera le même visage ce week-end. Dans ce Masters très ouvert, aux multiples rebondissements et où tout le monde semble en mesure de battre tout le monde, la vérité du jour n'est pas forcément celle du surlendemain.

Reste que Roger Federer, qui disputera samedi sa... 16e demi-finale du Masters en 17 participations, a clairement les moyens d'ajouter une 7e couronne au Masters. Ce n'était vraiment pas gagné dimanche soir. "C'était difficile contre Thiem, avoue-t-il. Les premiers matches sont toujours compliqués ici. Alors je suis heureux d'être là ce week-end, et la bonne nouvelle, c'est que j'ai un jour de congé avant les demi-finales." Ce qui ne sera pas le cas de son adversaire, quel qu'il soit. Bref, tout se goupille bien. Et si c'était à nouveau l'heure de Maitre Federer ?

Vidéo - Federer rouillé, Thiem clinique : Voilà la première (demi-)surprise du Masters

02:45
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0