Getty Images

Classement ATP : Grande première pour Tsitsipas, la force de l'habitude pour Federer

Classement ATP : Grande première pour Tsitsipas, la force de l'habitude pour Federer

Le 05/08/2019 à 01:43Mis à jour Le 05/08/2019 à 15:12

Alors que les Masters 1000 nord-américains, puis l’US Open risquent de rebattre les cartes de la hiérarchie, les tournois de la semaine passée ont déjà provoqué quelques changements marquants dans le classement ATP. Nick Kyrgios, titré dans la capitale fédérale américaine, et Stefanos Tsitsipas, demi-finaliste, en sont les grands bénéficiaires. Roger Federer continue, lui, d'affoler les records.

Tsitsipas et Zverev, trajectoires opposées

Dernièrement, Stefanos Tsitsipas a vécu des défaites difficiles. Après son immense combat face à Stan Wawrinka à Roland-Garros et sa sortie dès le 1er tour à Wimbledon, le Grec a dû s’incliner à nouveau sur le fil contre Nick Kyrgios, samedi à Washington en demi-finale (6-4, 3-6, 7-6(7)). Très déçu, il pourra néanmoins se consoler ce lundi en prenant connaissance de la mise à jour hebdomadaire du classement ATP. Un an jour pour jour après avoir fait son entrée dans les 30 meilleurs joueurs du monde, il franchit un nouveau palier impressionnant pour ses 20 printemps : celui du top 5 avec… 5 petites unités d’avance sur Kei Nishikori.

Finaliste à Toronto l’an dernier, Tsitsipas devra cependant défendre 600 points cette semaine à Montréal : cette 5e place provisoire ne tient donc qu’à un fil, mais elle en dit long sur la progression constante du bonhomme. Pour Alexander Zverev en revanche, la dynamique est inverse. L’Allemand, qui n'a pas défendu son titre à Washington, glisse de deux places (7e), et affiche son plus mauvais classement depuis deux ans (14 août 2017). Daniil Medvedev conforte, quant à lui, sa place dans le top 10 (9e) grâce à sa finale dans la capitale fédérale américaine, talonnant son compatriote Karen Khachanov (8e).

Vidéo - De finaliste surprise à 5e mondial, la fulgurante progression de Tsitsipas

01:35

La passe de 1000 pour Roger Federer

S'il y en a un qui n'a pas besoin de disputer de tournois pour continuer de marquer l'histoire du tennis, c'est Roger Federer. Le Suisse n'était pas sur les courts la semaine passée et fait l'impasse à Montréal. Cela ne l'empêche pas ce lundi de rentrer un peu plus dans les annales en devenant le premier joueur à figurer 1000 semaines de rang dans le Top 50 mondial. Federer était rentré dans ce cercle prestigieux pour la première fois en mars 2000 après une demi-finale à Copenhague avant de cimenter définitivement sa place parmi les très grands juste après Roland-Garros, le 5 juin la même année. Jimmy Connors ne pointe derrière "qu'à" 873 semaines, son plus proche concurrent encore en activité Rafael Nadal à 758. Et avec plus de 7300 points d'avance sur Filip Krajinovic, actuel premier joueur hors-Top 50, Federer a encore largement de quoi voir faire fructifier son total sans même avoir à toucher une raquette.

Fognini sort du top 10, Auger-Aliassime aux portes des 20

Forfait à Washington et Montréal à cause d’une blessure au genou droit, Kevin Anderson récupère paradoxalement une place parmi les dix meilleurs joueurs du monde (10e). Il profite ainsi de la sortie de piste de Fabio Fognini en quarts de finale à Los Cabos où l’Italien était champion sortant. Mais ce dernier pourrait bien rendre la pareille dès la semaine prochaine au Sud-Africain qui va perdre les points de sa demi-finale canadienne de l’an passé. Marin Cilic, qui a retrouvé quelques couleurs avec un quart de finale à Washington, récupère une place (16e), tandis que Gaël Monfils en perd une mais reste dans le top 20… avec une fine marge de 30 longueurs d’avance sur Félix Auger-Auliassime.

Félix Auger-Aliassime à Washington en 2019

Félix Auger-Aliassime à Washington en 2019Getty Images

Kyrgios en position de tête de série à l'US Open

S'il est un joueur dont le classement ne signifie pas grand-chose, c'est bien lui. Seulement 52e la semaine dernière, Nick Kyrgios a fait un bond de 25 places pour se retrouver dans le top 30 (27e) ce lundi après son titre décroché à Washington. L'Australien a désormais battu 5 des 6 membres du top 10 qu'il a rencontrés cette saison, s'inclinant seulement avec les honneurs contre Rafael Nadal au 2e tour à Wimbledon. Ce cas de figure pourrait toutefois ne pas se reproduire lors de l'US Open, puisque si les choses restaient en l'état, Kyrgios serait tête de série à New York, un statut plus conforme au talent et au potentiel du bonhomme.

Paire, numéro 2 français devant Pouille

Un autre joueur fantasque peut se réjouir. Petit à petit, Benoît Paire voit sa régularité cette saison payer au classement. Titré deux fois sur terre battue à Marrakech et à Lyon, huitième-de-finaliste à Roland-Garros et Wimbledon, l’Avignonnais a bien entamé sa préparation pour l’US Open par un quart de finale à Washington. S’il a fini par craquer dans les grandes largeurs contre Stefanos Tsitsipas, ce résultat lui permet de devenir numéro 2 français (29e) au classement ATP, juste devant Lucas Pouille (30e), battu d’entrée à Los Cabos. Vainqueur au Mexique, Diego Schwartzman reprend, quant à lui, du poil de la bête : il gagne quatre places et affiche désormais le matricule 23, juste devant son compatriote Guido Pella qu’il a d’ailleurs battu en demi-finale.

Vidéo - Paire s'est accroché avant de lâcher : les temps forts de sa défaite contre Tsitsipas

02:18

Tsonga a le top 50 en vue

Jo-Wilfried Tsonga avance doucement, mais sûrement. En début de saison, le Manceau s’était fixé comme premier objectif d’enchaîner les matches et les victoires pour retrouver le top 100. Alors que le mois d’août ne fait que débuter, il l’a atteint et poursuit même sa remontée au classement. Vainqueur de Karen Khachanov à Washington, son premier succès sur un top 10 depuis deux ans, le Tricolore pointe désormais au 60e rang mondial et talonne son compatriote Ugo Humbert. S’il parvient à gagner encore en régularité, il pourrait bientôt faire son retour parmi les 50 meilleurs joueurs du monde.

Un top 50 que lorgne également Albert Ramos Vinolas : l’Espagnol a enchaîné un titre à Gstaad et une finale à Kitzbühel la semaine dernière qui lui permet de progresser de 17 places, il est désormais 52e. Mais la progression de la semaine est incontestablement à mettre à l’actif de Peter Gojowczyk. Repêché de dernière minute à Washington, l’Allemand a plus que saisi sa chance et surpris son monde en atteignant le dernier carré. Par conséquent, il réalise une entrée spectaculaire (36 rangs gagnés) dans le top 100 à la 86e place mondiale.

Jo-Wilfried Tsonga à Washington en 2019

Jo-Wilfried Tsonga à Washington en 2019Getty Images

Des hauts et des bas

  • Parmi les 100 meilleurs joueurs du monde, ils sont à 7 obtenir cette semaine leur meilleur classement : Stefanos Tsitsipas (5e, +1 place), Taylor Fritz (25e, +3), Radu Albot (39e, +2), Casper Ruud (56e, +9), Miomir Kecmanovic (58e, +3), Stefano Travaglia (79e, +16) et Soonwoo Kwon (98e, +14) entament le mois d’août sous les meilleurs auspices.
  • Pour d’autres, il faudra rebondir dans les prochaines semaines : Alex de Minaur (38e, -13), Ugo Humbert (59e, -9), Nicolas Jarry (64e, -9), Andrey Rublev (70e, -21), Martin Klizan (80e, -20) et Lloyd Harris (94e, -9) perdent du terrain.

Le Top 20 au 05/08

Rang Joueur Nationalité Points
1. Novak Djokovic Serbie 12415
2. Rafael Nadal Espagne 7945
3. Roger Federer Suisse 7460
4. Dominic Thiem Autriche 4755
5. Stefanos Tsitsipas Grèce 4045
6. Kei Nishikori Japon 4040
7. Alexander Zverev Allemagne 4005
8. Karen Khachanov Russie 2890
9. Daniil Medvedev Russie 2745
10. Kevin Anderson Afrique-du-Sud 2500
11. Fabio Fognini Italie 2420
12. Juan Martin Del Potro Argentine 2230
13. Roberto Bautista Agut Espagne 2215
14. Borna Coric Croatie 2195
15. John Isner Etats-Unis 2085
16. Marin Cilic Croatie 2030
17. Nikoloz Basilashvili Géorgie 1975
18. Milos Raonic Canada 1810
19. David Goffin Belgique 1770
20. Gaël Monfils France 1770
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0