Tennis

Kiefer convertit sa ligne de vêtements à la production de masques réutilisables

Partager avec
Copier
Partager cet article

Nicolas Kiefer

Crédits Eurosport

ParMaxime Battistella
07/04/2020 à 10:02 | Mis à jour 07/04/2020 à 10:19

Pour aider ses compatriotes face au coronavirus, l'ex-joueur allemand Nicolas Kiefer s'est lancé dans la production de masques réutilisables. Pour ce faire, la chaîne de production textile de sa ligne de vêtements "NK #kiwifash" a été réorientée vers ce nouvel objectif. Prioritairement vendus aux municipalités et services publics allemands, les produits peuvent être commandés en ligne.

Vous souvenez-vous de Nicolas Kiefer ? L'ex-numéro 4 mondial et talentueux joueur allemand se fait discret depuis sa retraite sportive voici près de dix ans. Mais alors que le monde lutte contre la pandémie de COVID-19, il refait parler de lui pour de bonnes raisons. Il a ainsi décidé de convertir (provisoirement) sa ligne de vêtements "NK #kiwifash" lancée en octobre 2018 à la production de masques en tissu lavables et réutilisables. Leur vente, 34,95 euros l'unité, est d'abord destinée aux municipalités et services publics allemands, mais aussi disponible pour les particuliers via le site internet de la marque.

Holger Gartz, patron de l'entreprise de textile qui conçoit la ligne vestimentaire de Kiefer à Kassel en Allemagne, est à l'origine de ce projet qui a rapidement convaincu l'ex-champion dans le contexte de la pénurie globale de masques. "J'ai été enthousiasmé immédiatement et je lui ai dit que, grâce à mes réseaux, nous pourrions atteindre plus de monde. Je ne pouvais pas imaginer qu'une telle catastrophe arrive. Ce virus fait des ravages, c'est un moyen de soutenir et d'aider les gens", confie l'intéressé au site de l'ATP.

Roland-Garros

Finale historique, Razzano euphorique : Le Top 50 des matches marquants de Roland

IL Y A 6 HEURES
L'usine peut produire de 300 à 500 masques par jour

Si les masques ne sont pas gratuits, ce qui pourrait apparaître comme un manque de solidarité, c'est aussi parce que changer d'objectif de production est un moyen de sauver l'entreprise qui n'a pas eu le temps de lancer sa collection spécialisée dans le golf (après le tennis). En ces temps de crise économique, il s'agit même de faire d'une pierre deux coups : protéger les populations et relancer l'emploi. "L'usine peut produire de 300 à 500 masques par jour. Holger cherche de plus en plus de gens qui savent coudre, ça devient assez important. A cause de l'épidémie, les gens en Allemagne travaillent à temps partiel, parce que les entreprises, à l'arrêt, ne font plus de profits. Dans cette situation difficile, lui donne du travail à temps plein, je trouve que c'est fantastique", explique encore Kiefer.

L'ex-champion a, par ailleurs, mis son autre activité entre parenthèses. Entraîneur des juniors dans le club SCC Berlin, il joue aussi encore au tennis dans l'équipe masculine des plus de 40 ans. Marathonien également, Kiefer, comme tout le monde, doit prendre son mal en patience. "Je suis désolé pour les enfants en particulier. Ils ont envie de jouer et s'amusent beaucoup sur les courts. (...) Mais les gens doivent rester à la maison, et quand ils sont obligés de sortir, porter un masque, rester en bonne santé et rester optimiste. Il faut accepter la situation. C'est un immense défi", conclut-il. Assurément, Kiefer a trouvé une belle manière de s'engager et de faire passer son message.

Roland-Garros

Le jour où Henin a fait sortir Serena de ses gonds : revivez une demie d'anthologie sur Eurosport 1

IL Y A 6 HEURES
Tennis

"Surveillez les plus vieux, ils seront encore au top quand le jeu reprendra"

IL Y A 7 HEURES
Dans le même sujet
Tennis
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Roland-Garros

Finale historique, Razzano euphorique : Le Top 50 des matches marquants de Roland

IL Y A 6 HEURES

Vidéos récentes

Tennis

"Surveillez les plus vieux, ils seront encore au top quand le jeu reprendra"

00:04:29

Les plus lus

Liga

Une décote de 100 millions : Dembélé, l'inexorable dégringolade

IL Y A 15 HEURES
Voir plus