Getty Images

L'ATP suspend son circuit jusqu'au 26 avril

L'ATP suspend son circuit jusqu'au 26 avril
Par Eurosport

Le 12/03/2020 à 15:47Mis à jour Le 13/03/2020 à 12:33

Cette fois, c'est officiel : il n'y aura plus de tennis masculin pendant les six prochaines semaines au moins à cause de la pandémie de coronavirus. L'ATP a annoncé sa décision de suspendre ses compétitions dans un communiqué publié jeudi. Les tournois de Miami, Houston, Marrakech, Monte-Carlo, Barcelone et Budapest n'auront donc pas lieu.

Comme on pouvait l'anticiper, l'annulation du Masters 1000 de Miami n'était qu'un début. A l'heure de la crise sanitaire mondiale du coronavirus, le tennis ne pouvait pas être épargné. A peine une heure après la décision officielle des autorités locales floridiennes de ne pas organiser le deuxième Masters 1000 de l'année, l'ATP a tranché plus franchement dans le vif encore annonçant dans un communiqué l'arrêt de son circuit pendant les six prochaines semaines, avec effet immédiat. Jusqu'au 26 avril, il n'y aura plus de tennis masculin. Du côté de la WTA, les tournois de Charleston, de Bogota et Guadalajara ont été annulés, pas de reprise prévue avant le 20 avril.

Actuellement en cours, les Challengers de Nur Sultan au Kazakhstan et de Potchefstroom en Afrique du Sud ont été interrompus. Outre Miami, la saison sur terre battue est donc déjà amputée des tournois de Houston, Marrakech, Monte-Carlo, Barcelone et Budapest. La Fédération internationale de tennis (ITF) a très vite suivi le mouvement, annonçant la suspension des tournois des circuits secondaires masculin et féminin durant la même période.

Roland-Garros épargné (pour le moment)

"Ce n'est pas une décision prise à la légère et elle représente des pertes considérables pour nos tournois, les joueurs et le public à travers le monde. Cependant, nous pensons que c'est l'action responsable nécessaire pour protéger la santé et la sécurité de nos joueurs, nos équipes, la communauté du tennis au sens large et la santé publique globale face à cette pandémie", a notamment indiqué André Gaudenzi, le président de l'ATP dans son communiqué.

Ces dernières heures, des discussions intenses entre l'instance dirigeante du tennis professionnel masculin, la WTA, les autorités locales et fédérales américaines et les représentants des joueurs au Conseil de l'ATP ont eu lieu, notamment après que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement qualifié la situation sanitaire de pandémie. La décision unilatérale des Etats-Unis d'interdire pendant un mois tous les vols en provenance de 26 pays européens a accéléré cette prise de décision. La suspension de six semaines du circuit pourrait être prolongée, en fonction de l'évolution de la propagation du COVID-19.

Si la situation ne s'améliore pas considérablement au cours de cette période, on voit mal comment les Masters 1000 de Madrid (3-10 mai) et de Rome (10-17 mai) pourraient être organisés. Seul le temps le dira. Une chose est sûre, si Roland-Garros a effectivement lieu, la préparation en compétition sur terre battue aura été considérablement réduite. Après les incendies monstres en Australie, cette saison 2020 est donc d'ores et déjà historique, mais pas pour les raisons sportives espérées.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313