COUPE DAVIS - Finale
A Bratislava, CROATIE bat SLOVAQUIE 3-2
Vendredi :
Ljubicic (Cro) bat Kucera (Slq) 6-3, 6-4, 6-
Hrbaty (Slq) bat Ancic (Cro) 7-6(7/4), 6-3, 6-7(4/7), 6-4
Coupe Davis 2005
Ljubicic cède, la Croatie jubile
05/12/2005 À 12:30
Samedi :
Ljubicic/Ancic(Cro) battent
Hrbaty/Mertinak (Svq) 7-6(7/5), 6-3, 7-6(7/5)
Dimanche :
1.Hrbaty (Svq) bat Ljubicic (Cro) 4-6, 6-3, 6-4, 3-6, 6-4
2. Ancic (Cro) bat Mertinak (Svq) 7-6(7/4) 6-3 6-4
La fin de l'état de grâce d'Ivan Ljubicic en Coupe Davis a coïncidé dimanche avec la fin de l'état de grâce de la Slovaquie dans son sanctuaire (Sibamac Arena). Mais au bout du compte, ce sont finalement les Croates qui ont logiquement remporté leur premier titre. Sur le papier, ces derniers partaient largement favoris de cette rencontre inédite, mais la victoire de Dominik Hrbaty face à l'invincible Ivan Ljubicic avait permis toutes les spéculations dimanche après-midi.
En l'absence de Karol Beck, dont la blessure - diplomatique ou non, voir aura pesé lourd dans la balance ce week-end, c'est Michal Mertinak qui a eu le douloureux privilège de tenter l'impossible : battre un joueur placé 143 places au-dessus de lui.
Un dernier match trop déséquilibré
Mertinak, qui avait montré de bonnes choses pendant le double, est aujourd'hui 165e mondial, tout comme Ancic, à l'orée du Top 20, avait bien réagi face à lui, samedi, après un simple mal négocié vendredi. Fébrile face à Hrbaty, incapable de trouver les ressources nécessaires pour contrer le numéro 1 slovaque, "'Super Mario" a mieux gérer le niveau suivant. L'équation était la suivante : ne pas laisser Mertinak, opportuniste et solide au service pendant un set, prendre confiance et croire en ses chances.
Heureux d'atteindre le tie-break indemne malgré quatre balles de break contre lui, Michal s'est écroulé sous la pression du jeu décisif. Dès le premier point, il fait le plus dur, mais écrase une vilaine volée facile dans le filet. La suite est dans la même veine. Ancic prend le match par le bon bout et s'impose 7/1. Réconforté par ses coéquipiers, "Baby Goran" a fait montre de maturité dans les deux autres sets, avec deux breaks précoces à 2-0 dans le second set, et 1-0 dans le troisième.
Plombé mentalement dans la deuxième manche, Michal a tout donné dans la troisième et fait rêver son camp à un improbable retour, le temps d'un jeu, sur un débreak méritant à 3-3 (remontée de 1-3 à 4-3). Fidèle à un jeu sobre mais offensif, Mario est allé chercher sa victoire, la plus importante de sa jeune carrière, au filet.
Pour la troisième fois en six ans, la Coupe Davis est soulevée par une équipe qui n'avait jamais connu la victoire (après l'Espagne en 2000 et Russie en 2002). La Croatie, pays né il y a quatorze ans pendant l'implosion de l'Ex-Yougoslavie, n'avait jamais atteint les demi-finales de la compétition avant 2005.
LE PALMARES DES DIX DERNIERES ANNEES
2005: Croatie
2004: Espagne
2003: Australie
2002: Russie
2001: France
2000: Espagne
1999: Australie
1998: Suède
1997: Suède
1996: France
LES DECLARATIONS : Niki Pilic, le capitaine croate, qui est devenu le premier capitaine sacré avec deux pays différents, l'Allemagne (1988, 1989 et1993, et la Croatie.
Niki Pilic : "Je suis tellement heureux qu'il faudrait avoir un talent littéraire pour pouvoir l'exprimer. Je suis fier de mes gars et de la façon dont ils se sont soutenus. Pour nous, c'est un moment historique. Je suis sr que beaucoup d'enfants vont se mettre à jouer au tennis en Croatie. Ivan (Ljubicic) est le pilier de l'équipe. Il a non seulement gagné 11 matches de suite, mais en plus il a permis aux autres de mieux jouer, comme le faisait Goran Ivanisevic avant lui."
LA PHOTO
Coupe Davis 2005
Hrbaty remet tout en question
04/12/2005 À 16:30
Coupe Davis 2005
Les Croates idéalement placés
03/12/2005 À 20:30