Coupe Davis - France-Israël (1-0) : Jo-Wilfried Tsonga lance les Bleus

Tsonga perd un set, mais pas l'essentiel
Par Eurosport

Le 01/02/2013 à 15:25Mis à jour Le 01/02/2013 à 19:48

Jo-Wilfried Tsonga est entré de plain-pied dans la campagne 2013 de Coupe Davis face à Israël en concédant un set face à Amir Weintraub, vendredi dans la Kindarena de Rouen.

Jo-Wilfried Tsonga n'a jamais perdu un premier match de Coupe Davis. Vendredi, dans la Kindarena de Rouen, le Manceau a continué sur sa lancée, mais il lui a fallu plus de deux heures de jeu et en quatre sets pour arriver à ses fins. Malgré une fin de match tendue, le huitième joueur mondial a dominé Amir Weintraub (6-3, 6-3, 4-6, 7-5) pour permettre aux Français de marquer le premier point de la rencontre face à Israël, au premier tour. Un départ qui efface une dernière sortie ratée en quarts de finale la saison passée face à l'Américain John Isner contre lequel il s'était incliné en quatre manches à Monte-Carlo.

Comme dans toute rencontre de Coupe Davis, même si l'adversaire reste modeste, la pression a réussi à s'inviter. Cet Israélien de 26 ans, 173e du classement ATP, est sans grande référence sur le circuit, mais s'est distingué dernièrement en sortant des qualifications de l'Open d'Australie cette saison pour se hisser au deuxième tour. Et c'est sans peur qu'il a crânement tenté sa chance face au Tricolore. "C’est difficile de garder le joueur en face sous contrôle. Donc de temps en temps, ça peut arriver de se faire breaker et d’avoir du mal à débreaker, a reconnu le Français.

" Ce n’est pas toujours de ma faute quand je me fais breaker "

Doté d'un très bon revers à une main et d'un jeu assez porté vers l'avant, Weintraub a même surpris son adversaire en début de troisième set en prenant la mise en jeu du Français, piégé dans un moment de relâchement après le gain des deux premières manches (6-3, 6-3). "Le joueur en face joue bien. Il saisit sa chance. Il faut lui donner un peu de crédit, insiste Tsonga. Ce n’est pas toujours de ma faute quand je me fais breaker. C’est aussi à cause de mon adversaire, qui a le droit de jouer un bon tennis." Auteur de plus en plus de fautes directes, Tsonga s'est même retrouvé avec un double break contre lui, avant de concéder la troisième manche à la surprise générale (6-4).

Le quatrième set a été du coup beaucoup plus équilibré. De plus en plus bousculé à l'échange, Tsonga a tout fait pour garder son calme malgré son manque de réussite passager et quelques glissades dont il se serait bien passé. Le Français s'est retranché derrière sa première balle (87% de réussite) pour ne pas se laisser entraîner vers un cinquième set. Alors que Weintraub servait pour embarquer le Français au moins dans un jeu décisif, Tsonga est parvenu à convertir sa seule occasion de break du set sur une faute adverse pour plier le match (7-5). La pression retombée, le numéro un tricolore a bien retrouvé le sourire, en plus de l'ambiance décidément spéciale de la Coupe Davis.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0