Getty Images

L'Espagne revient à 2-2 face à l'Allemagne après le succès de Rafael Nadal face à Alexander Zverev

Nadal punit Zverev et laisse l'Espagne en vie

Le 08/04/2018 à 13:31Mis à jour Le 08/04/2018 à 14:33

COUPE DAVIS - L'Espagne est toujours en vie. Obligé de s'imposer, Rafael Nadal a largement battu Alexander Zverev dans le choc des n°1, dimanche, à Valence. Le Majorquin s'est imposé en trois sets (6-1, 6-4, 6-4) face au 4e mondial. Le sort de ce quart de finale se jouera lors de la cinquième et dernière rencontre qui opposera David Ferrer à Philipp Kohlschreiber.

Nadal en démonstration. L'Espagnol s'est facilement imposé dimanche sur la terre battue de Valence contre Alexander Zverev, en trois petits sets : 6-1, 6-4, 6-4. L'Allemand n'a jamais donné la sensation de pouvoir le perturber. L'Espagne revient donc à 2-2 dans son quart de finale de Coupe Davis face à l'Allemagne. Place désormais au cinquième match décisif qui opposera David Ferrer à Philipp Kohlschreiber, tous deux défaits dans leur simple respectif vendredi.

Si certains avaient besoin d'être rassurés sur l'état de forme de Rafael Nadal, ils ont dû apprécier sa prestation de dimanche contre Zverev. Malgré quelques fautes inhabituelles et placements imprécis par instants, le Majorquin a offert de superbes points. Les spectateurs espagnols ont notamment exulté après un passing dont lui seul a le secret au début de la troisième manche. En bout de course, il a décoché un revers court croisé. Zverev n'a pas pu que regarder la balle passer.

57 fautes directes pour Zverev

Seul moment de léger doute pour Nadal en début de deuxième set après un débreak de Zverev pour revenir à 1-1. Cela n'a pas duré longtemps, le numéro 1 mondial a un peu serré le jeu pour reprendre le large (6-4) face à un Zverev un peu revigoré sans être flamboyant. Le numéro 4 mondial n'a en effet dérangé son adversaire que par moments. L'Allemand est souvent rentré avec agressivité dans le terrain mais a cruellement manqué de précision dans ses finitions et a accumulé les fautes directes. Il en a commis 57, bien trop pour espérer inquiéter Nadal.

Il est quasiment impossible de gagner contre l'Espagnol en jouant par intermittence comme Zverev dimanche. Surtout sur terre battue. La moindre absence et les jeux défilent vite. L'Allemand l'a constaté dans une première manche express qu'il a traversé tel un fantôme (6-1). Egalement puni par un double break dans le dernier set, son léger sursaut ne lui a permis de reprendre qu'une seule fois le service du Majorquin. A un peu moins de deux mois de Roland Garros, Nadal envoie déjà un message clair à ses adversaires. Un gouffre semblait le séparer du quatrième joueur mondial sur la terre valencienne. Sans, en plus, donner l'impression d'être à 100%...

Nadal Zverev Coupe Davis

Nadal Zverev Coupe DavisGetty Images

0
0