Getty Images

La Croatie fonce (elle aussi) vers la finale

La Croatie fonce (elle aussi) vers la finale

Le 14/09/2018 à 16:30Mis à jour Le 15/09/2018 à 01:04

COUPE DAVIS - La Croatie a déjà un pied en finale. Sur la terre battue de Zadar, Borna Coric et et Marin Cilic ont facilement remporté les deux premiers simples contre les Américains Steve Johnson et Frances Tiafoe, vendredi. Il faudra maintenant un miracle aux Etats-Unis pour ne pas passer à la trappe.

L'air de Zadar, ça vous remet les idées en place. Opposée à la dangereuse équipe des Etats-Unis dans l'autre demi-finale de cette édition 2018 de la Coupe Davis, la Croatie a fait un pas énorme vers une troisième finale dans la compétition. Deuxième de cordée, Marin Cilic a en effet facilement dominé le jeune Frances Tiafoe en trois manches (6-1, 6-3, 7-6(5) ), vendredi après-midi, et offert le point du 2-0 à ses troupes sur la terre battue de la cité dalmate.

Le n°1 croate a suivi les pas de son compatriote Borna Coric, lui aussi vainqueur en trois manches de son match face à Steve Johnson en milieu de journée (6-4, 7-6(4), 6-3). Il ne reste plus qu'un seul point à inscrire pour les locaux pour valider définitivement leur place en finale. Ils pourront la valider dès samedi lord du double qui opposera Ivan Dodig / Mate Pavic à Mike Bryan / Ryan Harrison (14h00).

Cilic s'est comporté en patron, Coric aussi

Une semaine après son hara-kiri lors de son quart de finale de l'US Open perdu en cinq manches face à Kei Nishikori, Cilic a finalement bien repris ses esprits et s'est comporté en leader. Largement au-dessus d'un Tiafoe tendu et complètement passé à côté de son début de match, le 6e mondial a mené sa barque de main de main de maître. Tout le contraire de sa fin d'US Open.

Seule la dernière manche a vu un peu d'opposition et un regain de forme de la part de l'énergique Tiafoe, absolument pas à l'aise sur l'ocre croate. Devant lors du jeu décisif (4-2), il s'est finalement fait rattraper dans la foulée, avant d'être dépassé (7-5). Sa seule opportunité d'y croire n'a duré qu'un court instant. Face à Cilic, ce n'était pas assez.

Il n'y a pas qu'un joueur de simple du côté de la Croatie. A la sortie du premier huitième de finale de sa carrière en Grand Chelem, Borna Coric a confirmé son retour en forme lors du premier duel de la journée. Lui aussi très bien entré dans son match, le vainqueur de l'ATP 500 de Halle a étouffé un Steve Johnson régulier mais pas assez percutant (15 coups gagnants pour l'Américain, contre 23 pour Coric). Excellent en couverture de terrain, le 18e mondial a sorti une prestation aboutie dans la droite lignée de son début de saison. A l'image de Cilic, il a aussi géré son seul temps faible du match, lors du jeu décisif de la deuxième manche. Un tie-break finalement remporté. C'est du solide tout ça.

Borna Coric lors de son match face à Steve Johnson en demi-finale de Coupe Davis
0
0