Getty Images

En s'inclinant d'entrée, Tsonga avait compliqué la tâche des Bleus

En s'inclinant d'entrée, Tsonga avait compliqué la tâche des Bleus
Par Eurosport

Le 21/11/2019 à 13:04Mis à jour Le 21/11/2019 à 14:52

COUPE DAVIS - Jo-Wilfried Tsonga battu par Filip Krajinovic 7-5, 7-6, jeudi à Madrid, la France est menée 1 à 0 par la Serbie.

L'équipe de France est au bord du gouffre à Madrid. Dans un premier simple fondamental avant l’entrée en lice de Novak Djokovic, Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné en ouverture jeudi face à Filip Krajinovic, 40e joueur mondial, en deux sets (7-5, 7-6) et 1h45 de jeu. Le Serbe apporte ainsi le premier point à sa sélection, bien partie pour remporter le groupe A, et condamne Benoît Paire à l’exploit face au numéro 2 mondial pour croire encore aux quarts de finale de la compétition.

Cette grande première de la nouvelle formule de la Coupe Davis pourrait bien virer au fiasco pour les Bleus. Toujours aussi peu soutenus dans un court central de la Caja Magica aux tribunes tristement clairsemées, les joueurs de Sébastien Grosjean risquent de faire leurs valises plus tôt que prévu. Jo-Wilfried Tsonga n’a ainsi pas pu apporter un point vital pour espérer triompher de la Serbie, logiquement battu par un Filip Krajinovic des grands jours. Dominé dans le jeu, le Manceau s’est accroché avant de céder logiquement au tie-break du second set.

Vidéo - Pin: "Que Piqué finance la venue des supporters des pays en lice !"

01:38

Tsonga quasi-inoffensif à la relance

Très loin du niveau affiché mardi contre le Japonais Uchiyama, Tsonga s’est appuyé sur son service dans le premier set pour s’accrocher. Mais dès que l’échange s’engageait, c’est bien le Serbe qui prenait le dessus. Supérieur et plus percutant du fond du court, Krajinovic a laissé filer trois premières opportunités de break à 3 jeux partout. Loin de se frustrer, il a retenté sa chance et a fini par faire la différence à 5-5 au bout de sa 7e occasion. Sa longueur en retour et sa capacité à prendre la balle tôt surtout côté revers le long de la ligne ont fait mal au Français qui n’a marqué que deux minuscules points sur le service adverse dans la manche inaugurale (7-5).

Mal en point, Tsonga a même frôlé la correctionnelle dans la foulée, s’arrachant pour sauver trois nouvelles balles de break et remporter au bout de quasiment dix minutes de combat son premier jeu de service dans le second acte. Plus vif et actif sur les jambes, le Manceau est progressivement monté en chauffe, se montrant plus autoritaire sur ses engagements suivants. Il a même obtenu sa seule balle de break de la partie à 3-2 en sa faveur, mais a forcé en coup droit au moment critique.

Trop brouillon en général – il a commis 38 fautes directes contre 17 à son adversaire –, Tsonga a eu beau rattraper deux fois un mini-break de retard dans le jeu décisif, il n’a rien pu faire sur un dernier passing plongeant de Krajinovic qui a laissé exploser sa joie, conscient de l’importance de sa performance. Si la logique est respectée dans le simple suivant, Sébastien Grosjean ne gardera pas un souvenir impérissable de ses débuts en tant que capitaine d’une nouvelle Coupe Davis qui a du mal à trouver ses marques… comme les Bleus.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0