Daniil Medvedev a remporté son simple contre Mikael Ymer (94e), 6-4, 6-4 et ainsi qualifié la Russie pour les demi-finales de la Coupe Davis où elle affrontera l'Allemagne. Trois matchs joués, trois matchs gagnés, le tout sans perdre le moindre set. Medvedev est impérial depuis le début de la compétition, même s'il a semblé fatigué jeudi, commettant beaucoup de fautes directes (20), y compris des doubles fautes (9) avec 58% de premières balles seulement pour ce grand serveur.
Mais son adversaire était trop tendre pour profiter des difficultés du vainqueur du dernier US Open et les Russes retrouveront samedi les demi-finales, comme en 2019. Cette année-là, sans Medvedev, ils avaient battu la Serbie de Novak Djokovic au tie break (10/8) du troisième set du double décisif. Les Russes avaient ensuite perdu face au Canada. Cette année, c'est une équipe allemande sans son N.1 Alexander Zverev qui se dressera de l'autre côté du filet.
Par ailleurs, le capitaine Shamil Tarpischev a fêté par une victoire sa 100e rencontre de Coupe Davis sur le banc de la Russie. Tarpischev a été nommé capitaine de l'Union soviétique pour la première fois en 1974. Il est de loin le capitaine le plus capé de l'histoire de la compétition. L'autre demi-finale opposera vendredi la Serbie de Novak Djokovic à la Croatie.
Coupe Davis
Le TGV Rublev met la Russie sur les bons rails
04/12/2021 À 13:01

Rublev a eu des sueurs froides

Peu avant, Andrey Rublev a bien cru revivre le cauchemar de son match de poule face à Feliciano Lopez. Jeudi, il s'est fait très peur face au pourtant "modeste" 171e mondial Elias Ymer dans le premier simple du quart de finale de Coupe Davis entre la Russie et la Suède. Mais le numéro 5 mondial a bien eu le dernier mot dans un bras de fer à suspense conclu au tie-break du 3e set (6-2, 5-7, 7-6) après 2h11 d'empoignade.
Rublev aurait pourtant pu s'éviter de telles sueurs froides s'il avait su conclure alors qu'il servait pour le match à 6-2, 5-4. Un succès solide en deux sets semblait alors lui tendre les bras, sa cadence infernale du fond faisant régulièrement craquer son adversaire. Mais c'était sans compter la combativité d'un Elias Ymer visiblement transcendé par le fait de représenter son pays. Soudain plus offensif, agressif et percutant, il a gagné les quatre derniers jeux de la deuxième manche pour remettre les compteurs à zéro.
Et dans le troisième acte, il a bluffé par sa capacité à résister à la pression adverse. A 3-3, le Suédois a écarté quatre balles de break, puis trois autres à 4-4, avant de pousser Rublev au tie-break. Mais le Russe a fini par vaincre le résistance adverse dans un jeu décisif conduit avec une autorité retrouvée. Il fallait bien cela pour s'en sortir.
(Avec AFP)
ATP Finals
Encore renversant contre Rublev, Ruud s'offre le dernier sésame pour les demies
19/11/2021 À 15:42
ATP Finals
Djokovic n'avait pas de temps à perdre
17/11/2021 À 14:25