Endetté, Becker met ses trophées aux enchères

Endetté, Becker met ses trophées aux enchères

Le 25/06/2019 à 13:13Mis à jour Le 25/06/2019 à 13:37

Criblé de dettes auprès d’une banque anglaise, l’ex-champion allemand Boris Becker, triple vainqueur de Wimbledon, met aux enchères en ligne 82 objets de sa carrière de tennisman dont de nombreux trophées. Les acheteurs potentiels ont jusqu’au 11 juillet pour s’arracher ces reliques.

Cette vente doit être un crève-cœur pour lui, mais il n’a pas le choix. Officiellement en faillite depuis deux ans et fortement endetté, Boris Becker met aux enchères depuis lundi 82 objets personnels retraçant en partie sa carrière de champion de tennis. C’est la maison britannique Wyles Hardy qui se charge de ses enchères en ligne qui s’achèveront le 11 juillet prochain.

Parmi les reliques, on trouve de nombreuses raquettes et photographies mais aussi la réplique de son trophée de l’US Open remporté face à Ivan Lendl en 1989, ou encore une montre que lui avait offerte Novak Djokovic lorsqu’il entraînait l'actuel numéro 1 mondial. Ces enchères étaient initialement prévues l’année dernière, mais Becker les avait suspendues, arguant d’une possible immunité diplomatique grâce à son statut d’attaché culturel, sportif et humanitaire auprès de la République Centrafricaine. L’Allemand a abandonné ce recours en décembre dernier et le processus de vente a donc repris.

"Nous espérons que ces enchères vont susciter le même engouement que l’année dernière : c’est une rare opportunité pour les passionnés de tennis d’acquérir des objets de collection de ce genre", a estimé Mark Ford, l’un des curateurs des biens de Becker. La valeur totale des 82 objets mis en vente a été estimée à un peu plus de 220 000 euros.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0