On a connu meilleur contexte pour organiser un nouveau tournoi de tennis. A l'image de nombreuses autres compétitions organisées à l'échelle locale, Jamie Murray a décidé de relancer le tennis dans sa région en montant un tournoi caritatif intitulé la "Battle of the Brits" qui a lieu dans le Centre national du tennis britannique à Roehampton (Londres). Disputé à huis clos et dans des conditions de sécurité sanitaire strictes contrairement à l'Adria Tour annulé mardi, l'épreuve a été lancée par la défaite surprise de l'Ecossais en double avec Neal Skupski contre leurs compatriotes Liam Broady et Cameron Norrie. Après la partie, l'organisateur a tenu à se démarquer des événements de dimanche dernier à Zadar.

Roland-Garros
Highlights | Svetlana Kuznetsova - Anastasia Pavlyuchenkova
IL Y A 19 MINUTES

Car contrairement à la tournée dans les Balkans de Novak Djokovic, les gestes barrière et les règles de distanciation sociale seront scrupuleusement respectés jusqu'à dimanche entre les joueurs. "Les organisateurs de l'Adria Tour ont eu, bien évidemment, d'autres recommandations de leurs pays qui en sont à des étapes différentes. Leurs gouvernements leur ont dit qu'ils pouvaient accueillir du public, mais il s'est avéré qu'ils ne pouvaient pas en fait. Il n'étaient pas préparés à ça", a constaté Jamie Murray qui s'était d'ailleurs mis en scène en train de subir un test au Covid-19 dans les préparatifs de son tournoi.

La reprise du circuit pas menacée selon Jamie Murray

Mais pour l'Ecossais, les déboires de l'Adria Tour ne devraient avoir aucune conséquence sur le tournoi britannique. "Ils ne se sont pas couverts de gloire, c'est sûr, mais ça ne change rien à notre événement, ou au fait que les gens impliqués y seront en sécurité ou pas. C'est le jour et la nuit, si on compare notre situation à ce qui s'est passé là-bas. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour assurer la sécurité de chacun. L'Adria Tour n'a pas donné une bonne image du tennis, mais c'est totalement différent de ce que nous faisons ici", a-t-il encore souligné.

Jamie Murray s'est d'ailleurs voulu optimiste sur la reprise du circuit en août, affirmant que les conditions seront de toute façon très éloignées de celles vues dans les Balkans. "Tout le monde devra être testé, donc je ne pense pas qu'il y aura un nouveau report. En Croatie, il y avait des milliers de spectateurs, et il n'y en aura aucun aux Etats-Unis."

A noter enfin que la "Battle des Brits" mettra en scène ce mardi soir le retour en simple d'Andy Murray contre Liam Broady. L'ex-numéro 1 mondial n'avait plus été vu sur un court depuis la phase finale de la Coupe Davis à Madrid en novembre 2019.