FED CUP 2009 - Barrages
FRANCE - SLOVAQUIE : 3-2
Terre battue, Limoges
. A.Mauresmo/N.Dechy (FRA) bat D.Hantuchova/D.Cibulkova (SVK) 4-6, 6-1, 6-4
. Amélie Mauresmo (FRA) bat Daniela Hantuchova (SVK) 7-5, 6-4
Fed Cup
L'Italie conquérante, la Russie essoufflée
26/04/2009 À 09:44
Ce n'est que le printemps à Limoges, mais l'équipe de France vient de vivre son "été de porcelaine", comme le chantait Mort Schumann. L'été parce que la victoire des Bleues leur assure de vivre 2010 au soleil du groupe mondial, et de porcelaine parce que cette équipe n'a jamais paru aussi fragile et soudée à la fois. Après les deux défaites d'Alizé Cornet, sous une pression inédite dans sa jeune carrière (panne de confiance, aucune victoire en Fed Cup et mauvais souvenir italien à oublier), Amélie Mauresmo a ressorti ses épaulettes de leader. Daniela Hantuchova et ses frappes à plat ne l'ont pas impressionnée au moment d'égaliser à 2-2. Une défaite aurait été synonyme de première relégation de l'histoire française en Fed Cup, soit depuis le début de l'épreuve. Sa victoire en deux sets a certainement convaincu Nicolas Escudé.
Ce dimanche était celui de Mauresmo. Jeter dans la théière, à défaut d'un chaudron, du Palais des Sports Beaublanc la jeune et novice Mathilde Johansson aurait été osé. Ce sont donc les plus expérimentées qui ont été choisies pour défendre une nouvelle fois la galère tricolore face aux deux meilleures Slovaques Hantuchova et Cibulkova. La rencontre décisive s'est déroulée dans une ambiance tout à fait amicale. Tout sourire, les deux paires ont cherché leurs marques pendant un set. Mauresmo a manqué de tonicité et Dechy de tempo, ce qui explique certainement la perte du premier set (6 balles de break et un break concédés). Plus entreprenantes par la suite, les Françaises ont progressivement imposé leur rythme. La montée en puissance de Dechy, le revers performant de Mauresmo ont fait la différence.
Privées de balles de break au deuxième set, Hantuchova et Cibulkova ont eu le mérite de ne jamais abdiquer. Au cours d'une troisième manche dominée par les Françaises, efficaces en contre et au filet, les Slovaques ont su simplifier leur jeu de retour et débreaker à quatre reprises. Jusqu'à 4-4, le suspense est total. Mauresmo et Dechy vont de l'avant, mais elles sont incapables de conserver leur avantage. Leur audace sera pourtant récompensée deux jeux plus loin. Dechy et Mauresmo, ce n'est qu'une demi-finale sur dur aux Etats-Unis il y a une quelques années, et plus récemment une défaite au premier tour de Roland-Garros l'an passé. C'est aussi une amitié d'une vingtaine d'années. La complicité entre ces deux joueuses-là valait bien toutes les combinaisons du monde ce dimanche. A la fin du match, tandis qu'Alizé pleure de joie et de soulagement, Amélie Mauresmo offre un visage rayonnant. Les reverra-t-on ensemble en 2010 ? Si oui, ce sera dans le groupe mondial.
Dominika Cibulkova (SVK) bat Alizé Cornet (FRA) 6-2, 5-7, 6-4
Les matches sur terre se suivent et se ressemblent pour Alizé Cornet. En un mot: calvaire... Pour sa troisième apparition officielle de la saison sur surface ocre, la Niçoise a subi un troisième revers : après son élimination prématurée à Barcelone dès le premier tour face à Stéphanie Cohen-Aloro et sa défaite la veille face à Daniela Hantuchova, la Française a cette fois-ci subi la loi de Dominika Cibulkova. Convaincue d'avoir retrouvé son tennis, la Française, 15e mondiale, s'est pourtant faite dominer par la puissante Slovaque, 17e mondiale et vainqueur de leur première confrontation l'an passé à Amelia island (6-2, 4-6, 6-2).
Après un premier set à sens unique, Alizé Cornet a tout de même trouvé les ressources pour faire un retour prometteur en seconde manche, remportée 7-5, à force d'allonger ses balles sans faire de faute. Mais c'était sans compter sur les variations de jeu de Cibulkova qui a fini par dompter la Niçoise au moral chancelant. Si Cornet a eu sa chance dans le dernier set, la Slovaque a fini le match en trombe en étant la plus solide du fond de court. Sans aucune victoire en Fed Cup en six rencontres, le terrible bilan d'Alizé Cornet n'arrange pas la France qui a dû remettre son destin entre les mains d'Amélie Mauresmo. L'ex-N.1 mondiale affrontait Daniela Hantuchova pour éviter à l'équipe de Nicolas Escudé de quitter l'élite de la Fed Cup pour la première fois de son histoire et du début de l'épreuve en 1963...
. Samedi
Amélie Mauresmo (FRA) bat Dominika Cibulkova (SVK) 4-6, 6-2, 6-3
Daniela Hantuchova (SVK) bat Alizé Cornet (FRA) 6-7 (2/7), 6-3, 6-4
Fed Cup
Coin remplace Cornet
07/02/2010 À 11:21
Fed Cup
Parmentier y croit
06/02/2010 À 18:14