Getty Images

"Match de ouf", "grand kiff", "frissons"... La bande à Benneteau s'éclate à Liège

"Match de ouf", "grand kiff", "frissons"... La bande à Benneteau s'éclate à Liège

Le 09/02/2019 à 23:56Mis à jour Le 10/02/2019 à 08:38

FED CUP – Journée parfaite samedi à Liège pour l'équipe de France, qui mène 2-0 à l'issue des deux premiers simples remportés par Caroline Garcia et Alizé Cornet. Il reste à finir le travail, mais qu'il s'agisse des joueuses ou de leur nouveau capitaine Julien Benneteau, ce week-end de grands débuts ou de retrouvailles est frappé du sceau du plaisir.

Une grande première, deux grands retours et trois immenses sourires. Julien Benneteau, pour sa première journée sur la chaise de capitaine en Fed Cup, a été gâté par ses joueuses. Caroline Garcia et Alizé Cornet ont bien fait les choses en apportant aux Bleues les deux premiers points face à la Belgique samedi, à Liège. "C'est vrai, c'est un grand kiff aujourd'hui, c'était top", a admis Benneteau.

C'était décidément le mot du jour. Alizé Cornet, impeccable face à Elise Bertens (21e mondiale) dans le deuxième simple de ce duel franco-belge, a employé exactement les mêmes termes. "Je n'ai jamais autant kiffé le moment que cet après-midi sur le court", a-t-elle confié. Près de deux ans après sa dernière apparition en Fed Cup, et... cinq années après sa dernière victoire dans la compétition, la Niçoise a répondu présent, et avec la manière.

Vidéo - Cornet s'offre une jolie perf' contre Mertens

00:52

Garcia "contente de retrouver cette ambiance-là"

Cornet se dit même convaincue de ne "jamais avoir joué à ce niveau en Fed Cup." "C'était dur, c'était intense, c'était un combat de chaque instant, a-t-elle ajouté. Et j'ai pris du plaisir parce que j'ai réussi à exprimer mon jeu, j'ai réussi à partager ça avec mon équipe, avec Julien sur le banc et c'était un match de 'ouf' tout simplement. Après les galères que j'ai eues en Fed Cup et les matches moyens que j'ai pu faire, là je me suis complètement exprimé, j'ai été conquérante, et c'est moi qui l'ai fait plier."

Pour Caroline Garcia, la joie s'est teintée d'une forme de soulagement. La numéro un tricolore était (très) attendue pour son retour en sélection, qu'elle avait boudée depuis novembre 2016 et la finale perdue contre la République tchèque. Elle l'a avoué, il y a eu de son côté "un peu de stress, un peu de tension". Son match face à Alison Van Uytvanck, 49e mondiale, n'a pas atteint des sommets, mais sa victoire en trois sets (7-6, 4-6, 6-2) a lancé l'équipe sur de bonnes bases. Elle ne regrette en tout cas pas d'être revenue : "C'est toujours agréable de rentrer sur le terrain, ça donne des frissons, la Marseillaise. J'étais très contente de retrouver cette ambiance-là. J'ai toujours dit que je reviendrais et que je la retrouverais".

Vidéo - Garcia signe son retour, à l'arraché

00:50

Benneteau : "On reste mobilisé, ce n'est pas fini"

Si les tensions du passé entre Garcia et certaines de ses coéquipières existent toujours, alors elles sont bien enfouies. Aucun psychodrame à l'horizon cette semaine et une ambiance d'apparence complice à l'issue de cette journée. L'effet Benneteau ? Pour l'heure, avec lui, tout marche "comme sur des roulettes" juge Alizé Cornet.

Si le capitaine ne savait pas trop à quoi s'attendre pour sa première, il n'y a pour l'heure aucune fausse note. "Forcément, c'était une belle journée, a-t-il dit. Je suis super heureux pour les filles, pour toute l'équipe". Le fait que chacune ait apporté sa contribution à la marque a fini de faciliter cette ambiance de réconciliation.

Il reste maintenant à conclure sans fausse note ce week-end. Il manque encore un petit point aux Bleues pour rallier le dernier carré. C'est dans la difficulté qu'on pourra vraiment mesurer ce que cette équipe a dans le ventre et la véracité de ses vertus retrouvées. "C'est fantastique de se retrouver à 2-0, mais, comme je leur ai dit tout de suite dans les vestiaires, on reste mobilisé, ce n'est pas fini", prévient Cap'tain Benneteau, prudent. Mais pour l'instant, difficile d'espérer mieux.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0