Getty Images

L'ITF renonce à revenir à 16 têtes de série en Grand Chelem en 2019

L'ITF enterre déjà le retour à 16 têtes de série en Grand Chelem

Le 13/09/2018 à 20:29Mis à jour Le 13/09/2018 à 21:38

SAISON 2019 - Annoncé par l'ITF en novembre 2017, le retour à seize têtes de série pour les tableaux des simples dames et messieurs des quatre tournois du Grand Chelem ne verra finalement pas le jour. Son retour était attendu pour la saison prochaine.

Avis de décès pour la réforme des seize têtes de série en Grand Chelem. Dix mois après avoir annoncé un possible retour de la formule pour les quatre tournois du Grand Chelem lors de la saison 2019, la Fédération Internationale de Tennis (ITF) a fait savoir son rétropédalage sur la question à travers un communiqué paru jeudi soir. L'Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open continueront donc à appliquer le système à 32 têtes de série utilisé depuis Wimbledon 2001. La révolution attendue n'a été qu'un simple coup d'épée dans l'eau.

Cette décision prise en concertation avec le board des Grands Chelems (Gran Slam Board) – composé de Jayne Hrdlicka (Open d'Australie), Bernard Giudicelli (Roland-Garros), Philip Brook (Wimbledon) et Katrina Adam (US Open) – a été décidé à l'issue du dernier US Open où le "GSB" s'est retrouvé pour un sommet, le 6 septembre dernier. Ce même GSB avait pourtant entrouvert la porte lors de sa réunion londonienne du 15 et 16 novembre 2017.

"Après une année complète d'analyses des rencontres en Grand Chelem, conjuguée aux retours des différentes personnes impliquées, principalement les joueurs et les diffuseurs, les tournois du Grand Chelem ont décidé qu'il n'y avait pas de raison assez convaincante pour revenir à un système à 16 têtes de série", a fait savoir l'ITF.

Federer était favorable au retour à seize têtes de série

Véritable serpent de mer au sein des circuits professionnels féminin et masculin depuis de nombreuses années, le retour aux seize têtes de série semble déjà appartenir au passé. Voulu par certains joueurs, qui n'ont que des rôles consultatifs sur la question, la révolution ne se fera pas. Et l'ITF n'a pas précisé une possible réouverture des discussions dans son communiqué. Il faudra être patient.

Parmi les voix favorables à ce retour à seize têtes de série, il y a eu surtout celle de Roger Federer. Rare survivant de l'ancien système au sein du Top 100 (Feliciano Lopez est l'autre survivant) - le Bâlois s'était montré favorable à ce retour en arrière, expliquant que les meilleurs joueurs avaient parfois des parcours trop faciles lors des Majeurs. Mais il n'en avait pas fait un combat.

"Il y a ces marches qui peuvent vous faire sentir en sécurité. Mais je pense qu'il y en a trop qui vous amènent au sommet", avait expliqué le Suisse l'an dernier en marge du Masters. "Avoir 16 têtes de série ? Cela pourrait être intéressant. Le tirage au sort pourrait être plus corsé, avec de meilleures oppositions dès la première semaine (…) Jouer contre les n°17, 19, 20 mondiaux ce n'est pas quelque chose que je veux vraiment, mais le constat est là."

Roger Federer
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0