Panoramic

La semaine où Roger Federer a convaincu Stefan Edberg

La semaine où Federer a convaincu Edberg
Par Eurosport

Le 02/01/2014 à 18:31Mis à jour Le 02/01/2014 à 19:49

Roger Federer reconnaît que l’arrivée de Stefan Edberg dans son staff pourrait avoir un impact sur sa présence au filet. Le Suisse a expliqué les raisons de son recours au Suédois à Brisbane, où il débute la saison.

Roger Federer a levé le voile sur l’opération séduction qu’il avait eu besoin de mener pour convaincre Stefan Edberg d’intégrer son staff. Opération séduction : les mots ne sont pas trop forts puisque le Suisse a expliqué, en marge du tournoi de Brisbane, où il s’est aisément qualifié pour les quarts de finale en écartant Jarko Nieminen (6-4, 6-2), que le Suédois avait eu besoin de temps avant d’accepter de l’accompagner dix ou douze semaines sur le circuit cette année.

Tout s’est joué à Dubaï lors d’une semaine d’entraînement organisée par le clan Federer fin 2013. L’ancien numéro un mondial suédois (entre 1990 et 1992) y avait rejoint le Suisse pour une semaine de tennis, bien avant l’officialisation de leur association le 27 décembre dernier. Federer, qui s’est dit "surpris" du retour de Boris Becker, une autre légende du tennis mondial, aux côtés de Novak Djokovic, est conscient d’avoir demandé beaucoup à Stefan Edberg. "Il a rencontré tout le monde, la famille, l’équipe, a souligné Federer à son arrivée en Australie. Je voulais qu’il se fasse une idée du monde dans lequel il allait travailler, qu’il se sente suffisamment à l’aise pour sauter le pas après 15 ans loin des courts."

" Je n’avais jamais eu son numéro de téléphone avant"

La collaboration entre les deux hommes n’avait rien d’une évidence sur le papier. Ils ne se connaissaient que de réputation il y a encore quelques semaines. "Je n’avais jamais eu son numéro de téléphone avant, s’est même amusé l’actuel numéro six mondial. Maintenant je l’ai". L’estime qu’il porte à son glorieux aîné (42 titres dont 6 en Grand Chelem) fait que Federer regarde encore Edberg avec des yeux admiratifs. "C’est une légende, quelqu’un que j’admire énormément, une source d’inspiration", a-t-il confirmé après avoir affirmé qu’Edberg et lui étaient "un peu au même niveau".

Federer Edberg

Federer EdbergImago

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0