Le Team Europe peut remercier Nadal et Federer. Grâce aux victoires du Suisse et de l’Espagnol en simple samedi, les Européens mènent toujours (7-5) face à la sélection mondiale au terme de la deuxième journée de compétition à Genève.

Le Majorquin a pris le meilleur sur le Canadien Milos Raonic en deux manches (6-3, 7-6) tandis que Roger Federer a dominé l’Australien Nick Kyrgios dans le deuxième simple du jour. Le Bâlois a été bousculé mais il a fini par avoir le dernier mot contre le fantasque australien, battu au super tie-break, 10 points à 7. Kyrgios avait pourtant enlevé le premier set au jeu décisif (alors qu'il avait été mené 4-0 dans ce tie-break) avant que Federer ne recolle à une manche partout (7-5).

Tennis
Murray : "La vaccination devrait être obligatoire pour le bien du sport"
IL Y A UNE HEURE

"J'espérais que ce serait comme ça, a confié le Suisse, qui semble avoir pris beaucoup de plaisir. C'était incroyable. Perdre le premier set a été dur, j'avais besoin d'énergie et le public m'en a donné. Il y avait tellement de bruit que je vais avoir besoin de boule quiès pour le prochain match !" Federer a même été "coaché" par... Rafael Nadal, venu lui prodiguer quelques conseils lors de la deuxième manche. Le Bâlois s'est d'ailleurs à son tour mué en "conseille spécial" pour le Majoruiqn lors du match de celui-ci face à Raonic.

L'Europe mène désormais 7-5

En revanche, en soirée, en double, Nadal n’a pas eu la même réussite que face à Raonic. Associé à Stefanos Tsitsipas, l’Espagnol s’est incliné face au double Nick Kyrgios/Jack Sock (6-4, 3-6, 10-6). Dans le premier match de la journée, l’Américain John Isner avait lui apporté deux nouveaux points à son équipe en battant en trois manches Alexander Zverev (6-7, 6-4, 10-1).

Vendredi soir l’Europe menait 3-1 après la première journée. Ce samedi, chaque victoire comptant pour deux points, et après deux victoires de chaque côtés, l’avance de l’Europe sur le Monde est donc toujours de deux unités. Dimanche, chaque rencontre vaudra trois points. La première équipe a 13 l’emportera.

Tennis
Thiem, Medvedev et les autres à l’affût face au Big 3 : Vers une nouvelle ère en 2021 ?
IL Y A 3 HEURES
Tennis
Roger-Vasselin : "S'il y a un nouveau vainqueur de Grand Chelem, j'aimerais que ce soit Medvedev"
IL Y A 20 HEURES