Tsonga remplaçant hésitant

Tsonga remplaçant hésitant
Par Eurosport

Le 16/11/2009 à 11:36Mis à jour

To be remplaçant or not to be, c'est la question que se pose Jo-Wilfried Tsonga. N.10 mondial, il a gagné le droit d'aller au Masters de Londres en qualité de deuxième substitut des éventuels blessés. Si Roddick devrait être forfait, Del Potro est toujours partant et Tsonga souffre des poignets...

TSONGA AUX MASTERS DE LONDRES ? NON !

Après sa victoire à Tokyo début octobre, Jo-Wilfried Tsonga est chaud comme une bouillote pour passer la fin du mois de novembre à Londres. "Le sprint pour le Masters, ça y est, je suis dedans". Un tournoi plus tard, battu au 2e tour à Shanghai par un concurrent direct, Robin Söderling, il perd la foi et annonce qu'il n'y croit plus. A Bercy, il a encore la possibilité de se qualifier mais il faut remporter le tournoi. On lui rappelle également avant le début de l'épreuve, qu'il peut également être remplaçant : "Si je suis premier remplaçant, j'irai. Si je suis deuxième remplaçant, je n'irai pas. J'attends de voir". Eric Winogradsky tempérera progressivement cette déclaration. Au lendemain de la victoire de Novak Djokovic, JWT est N.10 mondial. Soit deuxième remplaçant. Et on attend toujours de voir... la décision Tsonga. Diminué par une blessure au poignet, il avait avait abandonné à Valence et déclaré forfait en plein tournoi de double pour se préserver. Suivant le diagnostic du Docteur Montalvan, donné ce lundi soir, il aura une idée plus claire de son potentiel physique. La raison voudrait qu'il se protège, comment il l'a fait depuis deux saisons.

Ce qu'il y gagne : De précieuses journées de repos en prévision d'une intersaison importante. Le Manceau a disputé la première saison complète de sa carrière, joué 73 matches (53 victoires, 20 défaites) en 25 tournois. Il va falloir digérer le tout, et surtout, optimiser la préparation pour envisager 2009 avec des objectifs aussi ambitieux que l'année dernière.

TSONGA AUX MASTERS DE LONDRES ? MAIS OUI !

Pour la deuxième année de suite, Jo-Wilfried Tsonga va terminer la saison dans le top 10. C'est d'ailleurs la troisième année de suite qu'un représentant français est dans l'élite en fin de saison (Gasquet en 2007, Tsonga et Simon en 2008 et Tsonga en 2009). Une première depuis la période Noah-Leconte (de 1982 à 1988, au total, Noah est resté six ans de suite dans l'élite de 1982 à 1987, il était le seul avec au moins deux années consécutives). Ce n'est pas une consécration, mais c'est un statut à honorer. Eric Winogradsky expliquait clairement la situation actuelle du joueur : pendant une saison, il a couru après la qualification pour les Masters, et au moment où une possibilité d'y participer se présente, il lui tournerait le dos. Ce n'est pas logique. Et d'expliquer au quotidien L'Equipe : "La tendance serait d'y aller, bien sûr, mais on ne peut pas donner une réponse comme ça à la va-vite. Le Masters, c'est comme une sélection en Coupe Davis, on doit peser le pour et le contre, pour être capable d'assumer son engagement". Pour diluer la déception d'une saison qui ne l'a pas satisfait, aller à Londres est la meilleure idée possible. Partager quelques bons moments et pourquoi quelques matches avec les meilleurs, cela vous booste un homme !

Ce qu'il y gagne : La chance de participer aux premiers Masters de Londres et des points ATP. Une seule victoire lors de la phase de groupe du Masters rapporte presque autant de points qu'une victoire en tournoi. Jo a gagné 250 points en quatre matches à Johannesburg, il en gagnerait 200 à Londres pour une victoire sur Fernando Verdasco.

A SAVOIR : Gaël Monfils remplaçant, c'est également possible. L'an passé, la pénurie de remplaçants avait poussé l'ATP à appeler Radek Stepanek, alors 26e joueur mondial pour venir gonfler les rangs des "Maîtres" à Shanghai. Les candidats pour un long et fatigant voyage en Chine n'étaient pas nombreux. Cette fois-ci, il faudrait au moins deux défaillances (Andy Roddick est probablement forfait, mais Juan Martin Del Potro veut jouer malgré des abdominaux douloureux), et les refus de Robin Söderling ou Jo-Wilfried Tsonga (blessé aux poignets) ou Fernando Gonzalez (blessé à Bercy) ou Radek Stepanek (qui doit jouer une finale de Coupe Davis)...

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0