Tennis
Masters Madrid

Nadal : "C'est bien aussi de savoir souffrir"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Rafael Nadal soulagé après avoir renoué avec la victoire à Madrid

Crédit: AFP

ParAmandine Reymond
11/05/2014 à 22:05 | Mis à jour 11/05/2014 à 22:07
@amandinereymond

Rafael Nadal a été secoué comme rarement sur terre par Kei Nishikori en finale à Madrid. Mais il a fini par ramener le Japonais à la raison. Du coup, il apprécie d'autant plus ce titre.

Vous aviez fini par prendre le dessus sur Kei Nishikori quand il a abandonné...

R.N. : Ce sont des choses qui arrivent sur le circuit mais je suis désolé pour lui, c'est dur ce genre de choses. J'ai vécu quasiment la même chose en Australie alors je sais de quoi je parle. ça nous arrive à tous un jour ou l'autre, pour lui ça a été aujourd'hui....

Masters Madrid

Toni Nadal : "On ne mérite pas la victoire"

12/05/2014 À 11:20

Pendant un set et demi, Nishikori était le patron sur le court. Il a fallu laisser passer l'orage. Comment avez-vous géré ça ?

R.N. : Je me concentre toujours sur le point suivant puis le suivant et puis finalement j'ai réussi à m'en sortir. J'ai très bien commencé pendant deux jeux et après j'ai eu un gros blocage. C'était un blocage mental, pas un manque d'envie. Mais je n'y arrivais pas.... Et il ne me laissait pas revenir dans le match, car il m'agressait en permanence et il jouait très bien.

Le compte-rendu de la finale
Le tableau du tournoi de Madrid

A quel moment avez-vous commencé à sentir que vous pourriez inverser la tendance ?

R.N. : Dans le deuxième set, j'ai trouvé le moyen de revenir dans le match, de m'accrocher. J'ai récupéré le break dans le deuxième set et à ce moment là je pense honnêtement qu'il était en état de jouer normalement. Après, c'est vrai qu'il a commencé à baisser de niveau.

Comment avez-vous vécu cette période difficile ?

R.N. : Après les matches que j'ai perdus à Barcelone, en Australie ou à Indian Wells, je me devais quelque chose, le tennis me devait quelque chose mais je ne me l'étais pas offert, donc j'ai tout fait pour m'accrocher. C'était dur, je n'avais vraiment pas de bonnes sensations mais j'espèrais toujours être capable de trouver une solution.

Estimez-vous avoir retrouvé votre jeu cette semaine à Madrid ?

R.N. : J'ai fait un bon tournoi, contrairement à Monte-Carlo et Barcelone, malgré ce premier set de la finale où j'ai très mal joué. J'ai senti cette sensation de sécurité. Savoir que quand je pense quelque chose, je le fais et je le réussis... J'ai retrouvé ça sur ce tournoi. C'est vrai qu'aujourd'hui je n'ai pas réussi à maintenir le niveau des deux premiers jeux mais c'est bien aussi de savoir souffrir, de se sortir de situations compliquées, j'avais besoin de ça aussi.

Y avait-il un surcroit de pression pour c'était chez vous, en Espagne ?

R.N. : Je n'ai jamais été dépassé par la pression de jouer à domicile mais aujourd'hui c'est vrai qu'après mon blocage le fait de jouer à la maison m'a mis encore plus de pression parce que je ne voulais pas décevoir le public, mais ça m'a aussi servi à me remettre dedans dans le deuxième set. Et gagner à la maison est toujours beaucoup plus fort qu'ailleurs. Jouer devant son public, c'est inoubliable. Cette ville me donne beaucoup. C'est une victoire très importante pour moi.

Masters Madrid

Nishikori, l’homme qui a fait paniquer Nadal sur terre

11/05/2014 À 22:26
Masters Madrid

Nadal a fini par épuiser un gigantesque Nishikori

11/05/2014 À 19:20
Dans le même sujet
TennisMasters Madrid
Partager avec
Copier
Partager cet article