MASTERS 1000 MIAMI - FINALE
18h30 : Novak Djokovic (SRB/N.3) - Andy Murray (GBR/N.4)
Le lundi au soleil, c'est une chose que les joueurs de tennis connaissent bien. Ce qui motive Novak Djokovic et Andy Murray ce dimanche à Miami, ce n'est pas une place au soleil, c'est une victoire de luxe qui leur permettrait de décompresser en toute quiétude, lundi, tout en se positionnant idéalement au classement ATP avant de penser doucement à la saison sur terre battue.
Masters Miami
Federer : "Je lutte"
31/03/2010 À 07:38
Les deux finalistes de ce gigantesque Masters 1000 connaissent la chanson. Novak Djokovic et Andy Murray sont les meilleurs joueurs de leur génération, et ils incarnent les plus dangereux rebelles derrière leur aîné Rafael Nadal, N.1 mondial et un N.2 qui pris un -temporaire?- coup de vieux. La troisième marche du podium ATP leur est donc réservée en attendant mieux. Avant ce tournoi, Murray s'est rapproché à 570 points de Djokovic. En cas de victoire, il serait à 170 points. Jusqu'à Roland-Garros, Djokovic a 2800 points à défendre contre 520 pour l'Ecossais. A des années-lumières de ces deux-là, Nikolay Davydenko, Andy Roddick et Juan Martin Del Potro vont devoir cravacher pour rêver.
Murray ne faiblit pas, Djokovic refait surface
Novak Djokovic est N.3 mondial depuis l'été 2007. Une fois son premier titre du Grand Chelem décroché à Melbourne en 2008, le Serbe aurait pu se tourner vers la seconde place de Roger Federer d'un air ambitieux. Lui qui se vantait de viser le trône a changé d'attitude. Le "Djoker" grandit. Moins fantasque, moins solide aussi quand il s'agit de défendre son titre à Melbourne, mais assez constant pour rester dans le coup. Ses victoires sur Tsonga et Federer à Miami l'ont replacé au centre des débats après une campagne moyenne à Indian Wells. Face à lui, il retrouve le joueur le plus régulier depuis fin 2008, un joueur qui l'a battu deux fois sur dur en Amérique du Nord l'an dernier : Andy Murray.
Juste avant Miami, Murray a connu une grosse frayeur. Un gros coup de fatigue lui fait craindre le pire : une mononucléose. Quelques examens plus tard, le voilà rassuré. Il peut se lancer à conquête de son 3e titre de la saison. A Indian Wells, il n'avait pas joué pendant dix jours avant d'enchaîner cinq victoires et une défaite en finale face à Rafael Nadal. A Miami, il a montré une nouvelle fois que son tennis était aussi souple que tranchant. Fernando Verdasco, blessé, n'a pas pu véritablement le tester. S'il avait un marteau côté coup droit, Juan Martin Del Potro, pourtant en pleine confiance, a goûté au coup de fouet tranquille de la défense made in Murray. Novak Djokovic n'offrira pas la même générosité.
Entre deux joueurs qui s'adaptent facilement au jeu adverse, à l'aise en cadence et capables de varier à loisir, l'avantage pourrait revenir au plus patient. Ce sera seulement la deuxième finale entre les deux -jeunes- hommes. En 18 finales, Djokovic a gagné 12 titres. En 16 finales, Murray en a remporté 10. En attendant de voir Roger Federer réagir et Rafael Nadal sur terre, la bataille pour la troisième place mondiale ne souffrira d'aucune ombre en Floride ce dimanche.
A SAVOIR : Si Murray s'impose, il sera le seul joueur à compter 3 titres cette saison. Si Djokovic s'impose, il rejoindra Andy Murray, Marin Cilic, Tommy Robredo, Andy Murray, Radek Stepanek, Rafael Nadal et Jo-Wilfried Tsonga, avec 2 titres.
FACE-A-FACE : 4/2 pour Djokovic
2008 MS Cincinnati, dur, FINALE : Murray 7-6(4) 7-6(5)
2008 MS Canada, dur, 1/2 : Murray 6-3 7-6(3)
2008 MS Monte Carlo, terre battue, 3e tour : Djokovic 6-0 6-4
2007 MS Miami, dur, 1/2 : Djokovic 6-1 6-0
2007 MS Indian Wells, dur, 1/2 : Djokovic 6-2 6-3
2006 MS Madrid, 3e tour, dur : Djokovic 1-6 7-5 6-3
Masters Miami
Murray : "Le foncier paye"
06/04/2009 À 04:00
Masters Miami
Murray en impose à Miami
05/04/2009 À 22:15