Panoramic

Après indian Wells : Les 5 stats qui montrent que Novak Djokovic marche sur l'eau depuis 6 mois

Les 5 stats qui montrent que Novak Djokovic marche sur l'eau depuis 6 mois

Le 24/03/2015 à 16:07Mis à jour Le 24/03/2015 à 16:13

Depuis six mois, Novak Djokovic traverse une période extraordinairement faste. Le Serbe a gagné pratiquement tous les titres majeurs en jeu depuis l'US Open. Il plane. La preuve en cinq statistiques.

1. Signe de son extraordinaire confiance, Novak Djokovic possède une totale maitrise des grandes finales. Depuis un an et demi, il a atteint à 15 reprises le dernier match des tournois qu'il a disputés. Pour 13 victoires et seulement deux défaites, contre Nadal à Roland-Garros l'an passé et Federer à Dubai en février dernier. Dans les tournois les plus importants (Grand Chelem, Masters 1000, Masters), le Serbe affiche un ratio plus exceptionnel encore : 11 finales gagnées, une seule perdue (Roland-Garros, donc). Depuis son échec à Paris devant Nadal, il a gagné 6 finales sur 7. Dans le même temps, Federer a joué exactement le même nombre de finales que lui : 15, de l'US Open 2013 au printemps 2015. Mais face aux 15 titres du Serbe, le Bâlois, lui, n'a gagné "que" sept finales, pour huit défaites.

4. Bercy. Masters. Open d'Australie. Indian Wells. A cheval sur deux saisons, ce sont les quatre derniers tournois majeurs disputés. Les deux derniers du précédent exercice et les deux premiers de la campagne en cours. Novak Djokovic les a tous remportés. Et c'est tout simplement une première dans l'histoire. Jamais un joueur n'avait réussi à gagner, à la suite, Bercy et le Masters avant d'enchainer avec Melbourne et Indian Wells.

Novak Djokovic pèse désormais 8 titres du Grand Chelem

Novak Djokovic pèse désormais 8 titres du Grand ChelemPanoramic

17. Sur les six derniers mois, Djokovic a disputé pas moins de 19 matches contre des joueurs du Top 10. Il n'en a perdu que deux, à chaque fois contre Roger Federer, en demi-finale à Shanghai en octobre dernier et en février 2015 à Dubai, en finale. Pour le reste, face aux membres de l'élite, Djokovic a battu Federer, Murray, Wawrinka, Berdych, Ferrer (NDLR : alors qu'il était 5e, à Shanghai), Raonic et Nishikori.

92,3. En dehors du Top 10, un seul joueur a réussi à battre Djokovic depuis l'US Open : Ivo Karlovic, à Doha, lors du tournoi de rentrée du Serbe en 2015. D'où cet effarant pourcentage de victoires de septembre 2014 à mars 2015. L'échantillon est significatif puisqu'il court sur une durée légèrement supérieure à six mois. Une bonne demi-saison. Au cours de cette période, Djokovic a disputé 39 matches. Pour 36 victoires. Il n'a perdu que trois petites rencontres. 92%, c'est exactement le taux de réussite qui avait été le sien lors de son extraordinaire saison 2011. Il lui reste à tenir le rythme.

1565. En moins de trois mois, Novak Djokovic a déjà posé une petite option sur la place de numéro un mondial en fin d'année. Bien sûr, la saison n'en est encore qu'à ses balbutiements. Mais l'avance prise par le Serbe alors que le printemps commence à peine est déjà colossale. Djokovic totalise 3385 points à ce jour. Son dauphin, Andy Murray, en compte 1820. Soit un écart de 1565 points. Pour vous donner une idée, il y a autant d'écart entre Djokovic et Murray qu'entre Murray et le… 47e sur l'année 2015, Thanasi Kokkinakis. Federer accuse déjà un débours de 1800 points et Nadal de 2400 ! Et Djokovic compte quasiment autant de points depuis l'entame de la saison que Murray (2e) et Wawrinka (3e) réunis.

Andy Murray félicite Novak Djokovic à Indian Wells

Andy Murray félicite Novak Djokovic à Indian WellsReuters

0
0