AFP

Monte-Carlo 2014 Finale : Stanislas Wawrinka a largement sa place parmi les rebelles du circuit

Wawrinka a largement sa place parmi les rebelles du circuit

Le 19/04/2014 à 19:01Mis à jour Le 20/04/2014 à 11:21

Hormis le Big Four, seulement cinq joueurs ont réussi à être titrés en Masters 1000 depuis 2009. Et Stanislas Wawrinka est un prétendant plus que crédible à Monte-Carlo.

Jusqu'où Stanislas Wawrinka va-t-il encore bousculer la hiérarchie ? Le gain de l'Open d'Australie était déjà une belle surprise. Mais le gain du Masters 1000 de Monte-Carlo marquerait un peu plus au fer rouge la meilleure saison de sa carrière sur le circuit ATP. Pour décrocher son premier titre dans cette catégorie de tournois, tout juste derrière les tournois du Grand Chelem en terme d'importance, le Vaudois devra dominer ce joueur qu'il connaît par coeur, Roger Federer, face à qui il reste sur onze défaites de suite sur le circuit et qui a, à son compteur, 21 titres en Masters 1000.

Depuis 2009, et l'instauration du nouveau calendrier des Masters 1000 avec le passage de Hambourg sur terre battue et l'arrivée de Shanghai à la place de Madrid, seulement cinq joueurs différents ont réussi à remporter un titre en Masters 1000 hormis l'ex-"Big Four" : Davydenko à Shanghai en 2009, Ljubicic à Indian Wells, Roddick à Miami, Söderling à Paris en 2010 et Ferrer, également à Paris en 2012. Et c'est tout... Les 42 autres ont été distribués entre Nadal, Federer, Djokovic et Murray. Encore plus impressionnant : si l'on part de l'édition 2010 de Monte-Carlo, ils ont remporté 34 des 36 derniers Masters 1000.

Infog vainqueurs en Masters 1000 depuis 2009 ATP

Wawrinka ne compte qu'une victoire face à Federer en 14 matches, à Monte-Carlo 2009

Parmi la liste des joueurs finalistes encore bredouilles en Masters 1000, Wawrinka a une place de choix avec deux finales perdues, comme Gaël Monfils, Radek Stepanek ou encore John Isner. Mais ce n'est pas le pire. Richard Gasquet et Juan Martin Del Potro en ont perdu trois, Mardy Fish quatre et Ievgueny Kafelnikov cinq. Mais même face à un joueur qui lui a peu réussi dans sa carrière, Wawrinka sait que ce titre est dans sa raquette. Et pour cause : sur les quatorze matches disputés face à Roger Federer, sa seule victoire s'est déroulée à Monte-Carlo lors de l'édition 2009 (6-4, 7-5). D'autant plus que leur dernière confrontation date d'Indian Wells 2013, soit il y a plus d'un an. Et depuis, le protégé de Magnus Norman peut affirmer sans trop de souci que beaucoup d'eau a coulé sous les ponts.

"Dans ma tête, je fais toujours partie des challengers, affirme tout de même le numéro trois mondial. Même s'il y a moins de joueurs qui me font peur sur terre battue. Ce n'est pas de la chance si j'ai gagné un Grand Chelem. Donc je ne stresse pas par rapport aux résultats et, surtout, je me donne du temps. Je ne suis là en train de jouer en me disant que je vais gagner Roland-Garros. Tout se passera autour de la préparation, et je sais que je suis capable de gagner de gros titres."

Il y a quelques années, Jo-Wilfried Tsonga disait déjà que dominer Wawrinka sur terre battue était un très bon résultat. Mais cette année, plus encore. A l'instar de Federer, le Vaudois aura donc disputé les trois finales de Masters 1000 sur terre battue après Rome en 2008 et Madrid en 2013. Sans réussite pour l'instant. Mais s'il s'impose dimanche, quelques mois après sa victoire à l'Open d'Australie, il fera passer un peu plus ce Big Four à la postérité.

Federer face à Wawrinka à Monte-Carlo 2009

Federer face à Wawrinka à Monte-Carlo 2009Imago

0
0