Je suis passé par toutes les émotions mais je me suis efforcé de les garder en moi. J'avais perdu mes quatre dernières finales de Masters Series et j'y ai pensé. Lorsque Gaël a trouvé le rythme c'est devenu très difficile. Il jouait avec le public dans son dos et ça a été un facteur important pour lui. Je suis d'autant plus fier d'avoir gagné cette finale. Et à la balle de match toutes les émotions sont ressorties. Je ne me sentirai jamais comme le N.1 tant que je ne le serai pas. Je joue un excellent tennis en ce moment et ces deux victoires (Bâle et Bercy) me donnent énormément de confiance, surtout après avoir battu les deux meilleurs joueurs au monde (Federer à Bâle et Nadal à Paris). Certains disent que cette débauche d'énergie n'est pas bonne dans l'optique du Masters. Moi je sais juste que j'aborderai le tournoi avec beaucoup de confiance", a commenté le N.3 mondial.

Masters Paris-Bercy
Un "250" pour aider Bercy ?
16/11/2009 À 08:35
Masters Paris-Bercy
Monfils encense "Nole"
15/11/2009 À 20:27
Masters Paris-Bercy
Monfils a trouvé son "équipe"
15/11/2009 À 19:14