A la question : "Ferez-vous quelque chose de spécial pour les adieux de Fabrice Santoro à Paris-Bercy ?" La réponse de Jean-François Caujolle, co-directeur du tournoi parisien, laisse perplexe : "Marat Safin, en tant que triple vainqueur du Masters, aura droit à une cérémonie spéciale en marge de la compétition. En ce qui concerne Fabrice Santoro, nous ne sommes pas vraiment sûr qu'il arrêtera sa carrière à la fin de l'année..." Honoré à Roland-Garros pour sa 20e et dernière participation aux Internationaux de France en mai, le Français confirmait encore à New York que son 69e tournoi du Grand Chelem serait bien le dernier... Mais ce record de participation sur le circuit pourrait s'étendre un peu plus en cas de présence à Melbourne pour l'Open d'Australie. Car pour son 70e majeur en carrière, Santoro pourrait être le premier joueur professionnel à avoir une carrière qui s'étale sur quatre décennies : entre 1989 et 2010.
Interrogé samedi par Laurent Ruquier dans son émission "On n'est pas couché" à l'occasion de la promotion de son livre "A deux mains", Santoro n'a pas démenti cette envie. "Franchement, je ne sais pas ce que je ferai vraiment la saison prochaine. C'est vrai que l'idée de jouer sur quatre décennies me séduit beaucoup." Un doute subsiste donc sur la suite de la carrière du Français, surpris lui-même par le niveau avec lequel il joue. "J'avais annoncé que 2009 serait ma dernière saison comme professionnel, car je me voyais tomber au-delà de la 100e place mondiale. J'ai encore le physique pour jouer longtemps et le niveau car je suis 50e mondial. Si j'étais 120e mondial, je ne dis pas, mais là, vraiment je suis tenté pour repartir pour un tour...", a-t-il conclu. Et l'âge n'est pas un problème : à bientôt 37 ans (le 9 décembre 2009), Fabrice Santoro est le seul Tricolore à s'être qualifié pour le 2e tour en battant le local Andrey Kuznetsov (4-6, 6-2, 6-2), un Russe 413e mondial de 18 ans. Marc Gicquel, présent également dans la capitale russe, a été contraint à l'abandon après le 1er set perdu 5-7 face au Belge Christophe Rochus.
Le Masters 1000 de Paris-Bercy ne sera donc peut-être pas le dernier rendez-vous ATP du Tahitien. Si une saison entière supplémentaire ne serait pas dans ses plans, une dernière tournée en Australie, avant de finir pour de bon en Europe, est envisageable. Quoique... Jimmy Connors, ancien N.1 mondial américain, est connu pour n'avoir jamais annoncé officiellement son départ à la retraite. Lancé en 1972 alors qu'il n'avait que 20 ans, "Jimbo" était encore classé à la 1304e place par ATP à l'âge de 44 ans... Alors jusqu'où ira Santoro ? Lui-même ne le sait pas encore.
Les Français(es)
Santoro arrêtera fin 2009
14/12/2008 À 08:21
. FABRICE SANTORO EN BREF
dit "le Magicien" depuis que Pete Sampras l'a dénommé ainsi après un match perdu en 3 sets face au Français à Indian Wells en 2002
- Né le 9 décembre 1972 à Tahiti
- Réside à Genève en Suisse
- 1,78 m, 74 kg, jeu à deux mains aussi bien en coup droit qu'en revers
- Début professionnel en 1989
- Meilleur classement ATP en carrière : 17e (au 6 août 2001) et N.2 mondial juniors (en 1989)
- 6 titres ATP en simple en 12 finales : Lyon (1997), Marseille (1999), Doha (2000), Dubai (2002), Newport (2007 et 2008). 9 titres Challenger. 24 titres ATP en double en 46 finales
- Son meilleur résultat en tournois du Grand Chelem : un quart de finale à l'Open d'Australie en 2006 (défaite face à David Nalbandian 5-7, 0-6, 0-6)
- Environ 10 millions de dollars de gains
- Il détient deux records : les participations en tournois du Grand Chelem (69) et la durée d'un match officiel (6h33 face à Arnaud Clément à Roland-Garros 2004) 6-4, 6-3, 6-7(5/7), 3-6, 16-14.
Masters Paris-Bercy
Un "250" pour aider Bercy ?
16/11/2009 À 08:35
Masters Paris-Bercy
Monfils encense "Nole"
15/11/2009 À 20:27