Comment sont vos impressions en ce début de tournoi ?

J-W.T. : J'ai eu de bonnes impressions d'entrée de partie face à Albert Montanes. Ce qui confirme ce qui se passe à l'entraînement. Tout se passe très bien, mes coups reviennent de mieux en mieux, et mon match a du coup été correct.

Masters Paris-Bercy
Un "250" pour aider Bercy ?
16/11/2009 À 08:35

Vous avez abandonné à Valence la semaine dernière pour un problème aux poignets. Vous n'avez plus mal aujourd'hui ?

J-W.T. : Je me sens bien mieux. Je suis allé voir la bonne personne : mon osthéopathe, que je n'avais pas vu depuis très longtemps, deux mois au moins. Cela m'a permis d'effacer mes douleurs articulaires au dos, ainsi qu'à mes poignets. Mais je pense que mon blocage à Valence était plus psychologique qu'autre chose. Mon corps me disait stop et il fallait que je l'écoute pour pouvoir repartir un peu plus tard. Ce qui est le cas maintenant.

Y aurait-il un effet Bercy sur vous ?

J-W.-T. : C'est vrai que l'ambiance de Bercy me plaît. J'ai une sensation de légèreté quand je suis sur le court. Je ne me mets pas de contraintes, je suis tout simplement content de jouer. Je me sens comme un outsider, même si je suis tenant du titre.

Vous pensez toujours que la Masters Cup n'est plus un objectif atteignable ?

J-W.T. : Comme je vous disais, je ne me mets pas de pression sur cet objectif. Je dois aller au moins en finale. C'est un but biaisé car autant dire que si j'arrive jusque là, je jouerai pour le titre. La Masters Cup, c'est un plus, comme l'an passé finalement. Sincèrement, je ne pense pas à Londres. Ma saison est mitigée, je ne fais pas de bons résultats dans les tournois importants. J'y serais déjà si j'avais mieux joué en Grand Chelem. C'est aussi pour cela que je ne me mets pas de pression maintenant. C'était avant qu'il fallait faire un résultat. Mais je suis heureux d'être là et si je me qualifie pour ma 2e Masters Cup, j'en serais tout aussi ravi.

Jouer face à Gilles Simon en huitièmes de finale, est-ce une affiche qui vous donne quelques regrets ?

J-W.T. : Oui et non. C'est dommage que l'on s'affronte maintenant dans le tournoi, on aurait préféré le faire un peu plus tard, c'est sûr. Maintenant, pour Bercy, c'est super. Le public, je pense, sera ravi de cette bataille française.

Masters Paris-Bercy
Monfils encense "Nole"
15/11/2009 À 20:27
Masters Paris-Bercy
Monfils a trouvé son "équipe"
15/11/2009 À 19:14